Bilan d’une année zéro carabistouille

1anzc

1 an ! Déjà un an que nous nous sommes lancé dans ce projet fou du zéro déchet. Vous vous demandez probablement si on a “survécu” à cette expérience, si on se sent toujours bien, si on n’est pas en manque de notre vie d’avant ou tout simplement si on n’a pas abandonné …

Que nenni, nous n’avons jamais été aussi déterminés et motivés ! Et en plus, on est en pleine forme et heureux ! On a vécu des moments de doutes et de découragement, il nous est arrivé de faire de petits pas avant et de grands pas en arrière mais nous sommes prêts à aller plus loin. L’année 2 sera une année remplie de nouveautés, de nouveaux défis. On a impatience !

Tout commence par un début …

Nous avons débuté notre vie zéro déchet par l’axe de l’alimentation, et plus particulièrement des collations des enfants. C’était pour nous une évidence,  il fallait stopper l’utilisation de ces biscuits et friandises pleins de substances non définissables mais surtout pleins d’emballages, qui plus est non recyclables ! Très vite, nous avons trouvé notre rythme de croisière et, chaque semaine, nous faisons une tournante dans nos recettes pour avoir en continu 4-5 sortes de collations dans notre armoire.

Nous avons également très vite embrayé sur les  produits en vrac. Chance est de constater que de plus en plus de magasins proposent un choix de plus en plus large de produits secs mais aussi de produits moins conventionnels comme des biscuits apéro, de la moutarde, du sirop d’érable…

Un changement certain

Si je dois faire un constat sur les changements réalisés pendant cette année, en dehors des changements d’habitude d’achat, je mettrais en évidence ceux-ci :

  • Je ne me suis jamais sentie aussi détachée des choses. Autant avant, lorsque quelque chose se serait cassé, brisé, je me serais mise en colère. Aujourd’hui, j’y vois une opportunité pour me demander si j’en ai réellement besoin et si je ne peux pas m’en passer. Quel liberté de se sentir de plus en plus légère matériellement et en phase avec mes valeurs.
  • Dès que nous avons besoin de quelques chose (évidemment de vraiment utile et nécessaire), nous avons le réflexe “seconde main” ou “occasion”. S’il nous arrive de ne pas trouver la perle rare, nous devons prendre une décision : attendre encore un peu pour la trouver, simplement s’en passer ou, en dépit, l’acheter en neuf (mais ouf, il s’agit de cas d’exception, et, dans ce cas, on privilégie des produits locaux et de qualité). Nous avons pris cette habitude tant pour les habits que pour les jouets et les biens courants (ex. tondeuse à gazon manuelle).
  • Malgré le fait que nous n’avons plus accès à certains produits, je ne me suis jamais sentie aussi bien. Je suis devenue totalement hermétique aux slogans publicitaires et au martelage commercial. En plus, comme je ne vais plus jamais dans les grandes surfaces, je n’ai plus aucune tentation et je ne vais plus qu’à l’essentiel.
  • Depuis un an, je n’ai plus acheté de nouveaux habits. Seuls des vêtements de seconde main ou faits maison sont rentrés dans mon armoire ! Et je n’en suis pas peu fière ! Ma garde-robe se désemplit petit à petit car je fais un tri régulier des habits que je ne mets pas ou trop peu !
  • J’ai basculé vers les mouchoirs en tissu et je n’y aurais pourtant jamais cru ! Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis comme on dit. Conclusion : Je ne retournerai plus jamais aux mouchoirs en papier, mes narines m’en remercient !

Les embûches

  • Nous n’avons toujours pas trouvé de solution pour le lait. Soit on trouve du lait en bouteille consignée mais non bio, soit du lait bio mais alors c’est soit en poche plastique (chez notre producteur lacto), soit en Tetrabrik. Pour l’instant, on continue avec ces 2 secondes options car le bio pour le lait reste une condition sine qua non pour nous, mais nous ne désespérons pas de trouver une solution zéro déchet pour 2017. Notre poubelle bleue aura ainsi quasi disparu !
  • Le papier toilette. Nous ne désirons pas nous passer de papier toilette et virer aux lingettes tissus (un peu trop tôt pour nous dans notre démarche ;p). Le plastique qui emballe les rouleaux a le hic pour me mettre en colère. J’ai bien une idée de solution (des papiers toilette dans une caisse en carton … déjà mieux mais pas encore 100% zéro déchet, je suis d’accord !) et je compte bien la mettre en oeuvre dès 2017 !

5 kg de déchets non recyclables par trimestre !

Malheureusement, nous n’avons pas pesé nos poubelles au début de notre expérience. Mais la différence est flagrante ! Nous sommes passé d’une poubelle non recyclable estimée à +/-12 kg (ou 80 litres) par semaine à une poubelle de seulement 5 kg par trimestre, et ce pour 4 personnes !  

En extrapolant, on est donc à +/- 20 kg de déchets par an pour 4 personnes ! On applaudit, on dit Bravo (il faut parfois s’auto-féliciter, c’est bon pour le moral ;p).

Alors oui, on a encore des poubelles recyclables mais celles-ci ont aussi subi un sacré régime : on ne les sort plus qu’à une fréquence trimestrielle et leur poids a significativement diminué : 5 kg pour la poubelle papier et 2,5 kg pour la poubelle PMC. Et pour cette dernière on sait que le jour où on aura trouvé la solution pour notre lait, ça en sera fini avec les tetrabrik et la poubelle bleue !

On est bien conscients que le chemin est encore long avant d’arriver au zéro déchet ou au bocal de 500 ml de Béa Jonhson mais nous sommes en de bonne voie ! Quand on compare avec la première année de la « Famille presque zéro déchet », on est quand même pas si mal. Ils avaient une poubelle non recyclable de 1,5 à 2kg tous les mois, ce qui équivaut à +/- une vingtaine de kilos de déchets par an (comme nous, donc !) et, pour le non recyclable, ça se chiffrait à un bac de 40 L de déchets recyclables en tout genre tous les mois. On est donc vraiment dans les mêmes tendances ! Youhouhou !

En outre, tous les aliments d’avant notre défi zéro déchet sont presque consommés et sortis de chez nous. On sait que l’on va pouvoir démarrer cette nouvelle année sur une base quasi saine.

Les prochaines étapes

  • Pendant cette année écoulée, nous n’avons plus acheté de savon douche et shampooing. Non pas que l’on ne se lave plus, je vous rassure, mais parce que nous avions amassé une quantité inimaginable de ces produits. C’est quand même fou, non ? Et comme on est économe, ça prend tu temps, du temps, du temps … pour se vider. Mais là, on arrive à la fin et je vais donc pouvoir m’éclater dans la confection de produits home made.
  • C’est un peu pareil pour les produits d’entretien, de lessive, etc. je vais pouvoir m’improviser apprentie chimiste (évidemment avec précaution, hein ;p)
  • On doit encore trouver une solution pour certains produits (lait, fromage, viandes, pains…) que l’on affectionne particulièrement parce qu’ils sont produits par des producteurs que l’on soutient depuis longtemps et qui nous sont fournis en direct (via les groupes d’achats). 2017 sera l’occasion de mettre en place des solutions plus durables pour certains de ces produits qui sont encore emballés dans du papier, des sacs en papier ou pire, dans des films ou pots en plastique (beurk !!!)

2017, une année d’actions

Cette expérience nous a permis de rencontrer une multitude de personnes motivées, engagées, curieuses. J’ai également pu faire mes premières conférences. De nouvelles arrivent, même dans des entreprises. J’aime mettre la main à la pâte, je vais donc dans les prochaines semaines lancer un défi zéro déchet dans mon quartier ainsi que dans l’école de mes filles. Je vivrai aussi des rencontres et des échanges avec les ados.

Échanger, partager, tel est notre credo. Ouvrir un dialogue pour que demain puisse encore exister, pour que nos enfants, vos enfants puissent continuer à vivre dans une nature pleine de beauté et d’émerveillement.

On vous souhaite une année 2017 activement zéro déchet !

28 commentaires sur « Bilan d’une année zéro carabistouille »

  1. Bonne année 2017 ! Bravo ! Je vous félicite pour votre démarche. Continuez de nous motiver et de montrer l’exemple. Chez moi, c’est le début du zéro déchet avec les enfants depuis 3 mois. Vous êtes et nous sommes le changement que nous voulons voir dans le monde !

    J'aime

  2. Félicitation, c’est un super bilan ! (Nous avons sensiblement le même, comme ça, héhé, c’est une façon détournée de m’auto-congratuler également ! :-D) Bravo également pour les conférences. Incroyable ce que le Zéro Déchet nous fait faire quand même… Mais quel bonheur de faire sa part… Bonne et heureuse année 2017 à vous aussi !

    Aimé par 1 personne

  3. Waow, super! Bravo !
    Puis je te demander où vous vous procurez de la moutarde en vrac ? Mon dernier pot est presque terminé.

    Bonne année et beaucoup de succès pour ces nouveaux challenges 🙂

    J'aime

  4. Très beau bilan, félicitation ! J’ai essayé de m’y mettre mais malheureusement la personne avec qui je vis n’est pas sensible à mes changements au vu de son vieil âge (80 ans).. Mais j’ai quand même réussi à appliquer quelques changement dans mon mode de vie ! En 2017 je vais essayer de m’y mettre encore plus en continuant par de petites actions. D’ailleurs si vous avez des conseils à me donner pour que mon papy passe du bon côté, je suis preneur !

    J'aime

  5. A reblogué ceci sur Les Zéronomeset a ajouté:
    L’heure d’un premier bilan lucide et enthousiaste chez Zero Carabistouilles! Félicitations à eux pour les efforts consentis et la transition réussie, d’autant plus qu’elle suscite de nouvelles envies et une motivation renouvelée.

    Par ailleurs, le problème du lait semble commun: nous pourrions aussi quasiment nous débarrasser de la poubelle PMC si nous pouvions éliminer les « boîtes » de lait. Idem à propos des produits d’hygiène – quant à ceux d’entretien, la transition est toujours en cours mais nombre de produits ont déjà été remplacés par du vinaigre.

    Bref, un premier bilan frappera aussi bientôt à notre porte.

    J'aime

  6. De mon coté se pose aussi la question du lait, et des huiles essentielles. Avez vous trouve des bouteilles en plus grand contenant ? Que faire du plastic du bouchon qui referme les bouteilles ? Merci pour vos réponses, et pour le site !

    J'aime

    1. Pour les huiles essentielles, on peut en trouver en bouteille de 30 ml. Elles conservent suffisamment longtemps. A la Droguerie du Lion (Rue de Laeken), on peut en acheter en vrac également mais elles ne sont pas bio, leur prix est vraiment démocratique. Dans ce cas, je les utilise plutôt pour mes produits ménagers.Si on ne peut réutiliser le contenant, le bouchon va effectivement à la poubelle non recyclable malheureusement … De notre côté, actuellement, on conserve les bouteilles pour faire nos mélanges aux huiles essentielles (baume pour le froid, remède constipation, etc.). Bonne continuation !

      J'aime

  7. Un grand bravo à toute la famille !
    Nous n’avons pas l’intention d’aller aussi loin que vous mais nous sommes aussi dans une démarche de réduction de nos déchets et ce blog est une mine d’or !
    En tout cas, chapeau bas 🙂

    J'aime

  8. Bravo à vous, très beau bilan après une année…
    Je suis dans la même démarche, mais n’étant pas en ville, j’ai beaucoup de mal à trouver du vrac… sauf au marché.
    Bonne continuation.

    J'aime

  9. Je me retrouve beaucoup dans les effets positifs énoncés 🙂
    Pour le papier toilette j’utilise des cotons lavables pour le pipi (les cotons à démaquiller que je trouvais trop petits pour le visage en fait), c’est déjà ça de gagné. Il paraît qu’on peut trouver des rouleaux « en vrac » juste emballés dans un papier recyclé, individuellement (pas encore cherché). Bonne continuation!

    J'aime

  10. Félicitations!!!
    Pour le PQ, dans beaucoup de pays, on utilise une petite douchette d’eau et on se nettoie donc mieux et sans papier.
    D’ailleurs, quand il n’y a pas de douchette, on trouve aussi une bouteille d’eau en plastique souple avec un petit trou dans le bouchon et que l’on presse pour avoir de la pression. Convaincus?

    J'aime

  11. Bonjour,

    Tout d’abord un grand bravo pour votre site, votre démarche et tous les bons conseils qu’on peut découvrir ici !
    Je ne suis qu’au tout début de la réflexion zéro déchet (même si je suis à fond sur le recyclage, la protection de l’environnement, une démarche de production légumière à domicile,…).

    Pour répondre à votre question sur les déchets liés au lait, je vous répondrais que le solution serait de supprimer le lait de votre alimentation ! Principalement pour la raison suivante : la production laitière est une industrie (globalement c’est une en Europe) qui émet énormément de déchets (industries pétrolières servant à alimenter tous les machines agricoles), les investissements demandeurs en matériaux polluants (machines, salle de traite,..), les bâches plastiques servant au fourrage des animaux, les déchets liés aux aliments concentrés des vaches, les déchets des médicaments, et je crois que la liste est interminable,… Ma question est ne faudrait-il pas également intégrer un détachement quant au lait pour résoudre le zéro déchet ?

    Ma question est peut-être un peu biaisée par le fait que je suis végétarien à tendance végétalienne mais je crois sincèrement que toutes ces démarches saines pour l’environnement doivent notamment s’allier au bien-être animal pour être réellement cohérentes ! A titre d’exemple comme arguments : la vie très courte des vaches laitières +-3 ans contre 15 voire plus, la séparation du veau de la mère à la naissance qui cause énormément de souffrance, le fait que la majorité des jeunes mâles sont tués dès les premières semaines de vie, une superproductivité qui pousse parfois l’éleveur à traire ces vaches 2/3 fois par jour pour plus de rentabilité, la plupart de ces inconvénients n’épargnent pas non plus le bio. Ne faudrait-il donc pas réduire sa consommation de lait dans un premier temps ? Éventuellement si vous souhaitez substituer, les laits végétaux peuvent se fabriquer sans déchets (achats en vrac très répandus). Bien entendu, à eux seuls ils ne sont pas suffisants pour remplacer le lait mais ils peuvent aider à une transition plus facile.

    Au plaisir de continuer à découvrir vos solutions,

    Mickael

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s