Pourquoi acheter local et vrac est essentiel ?

Ce matin en promenant Pacman 🐕, je tombe sur ce message :
“Boycott Amazon, save local commerce”.

La vie est surprenante, elle met sous nos yeux des messages qui souvent font caisse de rĂ©sonance Ă  des Ă©motions, des vĂ©cus que l’on vit dans l’instant.

Depuis plusieurs jours, j’ai la boule au ventre. Je suis terriblement affectĂ©e par tout ce qui se passe autour de moi et encore plus face aux appels Ă  l’aide des commerces locaux, vrac et zĂ©ro dĂ©chet.

Hier quand j’ai vu le post de Sovracsogood sur la situation que ce commerce traverse suite aux crises, je me suis sentie trĂšs Ă©mue par cette transparence, par cette force de partager publiquement cette rĂ©alitĂ©, que malheureusement beaucoup de commerces indĂ©pendants vivent aussi.

Cela fait 7 ans que je m’engage personnellement Ă  la transformation des comportements, Ă  faire prendre conscience de l’urgence de consommer autrement : MOINS mais MIEUX, acheter en vrac, local, zĂ©ro dĂ©chet, soutenir les circuits courts (maraichers, fournisseurs, transformateurs, Ă©piciers de quartier
).

Mais aujourd’hui, je dois bien avouer que j’ai un sentiment amer.

Il est un fait que certains comportements changent, que de plus en plus de gens prennent conscience de la nĂ©cessitĂ© d’agir. Certes, ce sont souvent des petits pas mais le mouvement Ă©tait bien en route. Et puis BIM, le coco et les crises actuelles sont venues tout tacler ! Avec eux, le sentiment d’avoir perdu plus un an sur les pratiques zĂ©ro dĂ©chet qui se mettaient en place !

Je ne veux culpabiliser qui que ce soit.

C’est juste mon ressenti aujourd’hui, lĂ , maintenant que je pose dans ce post. Je ne peux cependant Ă©viter de me demander pourquoi les choses ne bougent pas plus vite alors que l’évidence est lĂ  : il faut repenser le monde de demain, il faut d’autres imaginaires, Personne ne peut plus nier qu’il est urgent d’agir. Mais alors pourquoi on en est toujours lĂ  ?

Les solutions existent, juste devant nos yeux ! Elles ne demandent qu’à ĂȘtre utilisĂ©es.

MalgrĂ© tout cela, je veux et je reste optimiste car je ne peux imaginer un monde sans ces acteurs engagĂ©s si essentiels Ă  un monde plus durable. D’ailleurs, comment ferais-je (et vous aussi ?) pour me nourrir si ces maillons si importants de la chaine alimentaire venaient Ă  disparaitre ? Nous serions plus que probablement dans un monde insipide, aseptisĂ©, normalisĂ©, sans Ăąme, sans rĂ©elle relations sociales 
 Je ne peux mĂȘme pas l’imaginer !

Si vous me suivez depuis un petit temps, vous savez Ă  quel point mon cƓur est engagĂ© vers ces projets de sens, vers ces personnes qui donnent tout leur amour pour nous faire dĂ©couvrir des produits de qualitĂ©, plein de goĂ»t, locaux, etc. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai crĂ©Ă© l’asbl ConsomAction, qui regroupent les acteurs professionnels du vrac, locaux et zĂ©ro dĂ©chet.

Et si je n’avais qu’une seule chose Ă  vous demander pour clĂŽturer ce post (un peu moins joyeux que d’habitude), ca serait de soutenir les acteurs locaux et vrac en allant faire vos courses chez eux, en parlant d’eux autour de vous, en partageant les publications qui les concernent ou en relevant avec nous tous le dĂ©fi d’Un Ă©tĂ© sans supermarché !

#act #Demain #unétésanssupermarché #commerceslocaux #local #vrac #zérodéchet #icietmaintenant #défi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article :

Nos autres articles