Granola olalala

Jamais je n’aurais cru qu’un jour je ferais mon granola moi-même. Pour moi, c’était un produit impossible à faire chez soi. Et si tel était le cas, de toute façon, je ne serais jamais arrivée à avoir un résultat aussi bon que ceux que j’avais l’habitude d’acheter.

Mais ne jamais dire jamais …

Faire du granola, c’est bête comme chou et en plus en 2 temps 3 mouvements. Alors pourquoi s’en priver ?

IMG_1259

Ingrédients

  • 100 gr de noisettes
  • 100 gr d’amandes
  • 200 gr de flocons d’avoine
  • 150 gr de miel liquide (type acacia)
  • 4 c à s d’huile de pépins de raisins (ou huile végétale pour cuisson)
  • 80 à 100 gr de pépites de chocolat (selon vos envies)

1/ Mettez les amandes et les noisettes dans un mixer pour les concasser grossièrement

2/ Les mélanger aux flocons d’avoine

3/ Faites chauffer le miel et l’huile dans une casserole pendant 4 min., puis versez sur le mélange

4/ Ajoutez les pépites de chocolat

5/ Dans un grand plat allant au four, tassez bien ce mélange sur moins d’1 cm d’épaisseur

6/ Faites cuire 30 min à 150°C (si ça dore trop vite, diminuez le four à 110°C)

7/ Laissez refroidir et puis émiettez en petits rochers

Le granola se déguste avec du lait frais , sur des yaourts ou des salades de fruits.

Un régal. Veillez à bien les planquer car ca ne risque pas de faire long feu si les enfants et l’homme sont dans les parages :p

Des enfants zéro déchet

Est-ce réellement possible d’avoir des enfants « zéro déchet » ? Entendez-bien des enfants qui participent et valident l’action que nous sommes en train de mettre en place, à savoir notre mode de vie zéro déchet. (Si vous pensiez à l’autre sens, il ne faut pas rêver, ca n’existe pas ;))

Lorsque nous avons décidé de nous lancer dans cette belle aventure, je pense que ce qui m’a le plus préoccupé, ce sont mes enfants. Allaient-elles accepter ? Allait-il falloir batailler pour leur faire comprendre que le biscuit X ne pouvait plus rentrer à la maison ? Allais-je vivre des crises à n’en plus finir parce que non et re-non, on n’achètera plus de jouets neufs ?

En réalité, les enfants ont plus de capacité aux changements que nous parents ou adultes. C’est nous, par nos stress, nos préoccupations, nos ressentis qui créons cette limite. Chaque jour, je suis surprise comme mes filles acceptent et même soutiennent notre nouveau mode de vie. Elles en parlent même fièrement autour d’elles.

Et les biscuits du supermarché, achetés à la va-vite pour faciliter notre vie quotienne, me direz-vous ? Et bien, on fait autrement et on ne s’en porte pas plus mal. Je leur cuisine de bons petits biscuits maison : cookies, madeleines, spéculoos (première tentative un peu ratée mais je ne désespère pas), gaufres … Et malgré qu’il reste encore quelques emballages achetés avant notre décision de passer au zéro déchet, les filles se ruent plutôt sur les biscuits maison que ceux industriels ! Et en redemandent s’il n’y en a plus « Maman, c’est quand que tu refais tes cookies, ils sont trooooooop bons ».

Oui, le zéro déchet prend plus de temps, mais je sais que le temps gagné à ne plus faire des courses sans cesse, à devoir ranger, trier …me permettra de profiter pleinement de cuisiner de bons petits plats sucrés ou salés à ma famille.

Que vous le croyez ou pas, en à peine 2 mois de zéro déchet … vu que mes enfants consomment moins de produits industriels (« sur-sucrés »), elles sont plus cool et sont moins sur-excitées 🙂

 

Les épiceries de notre quotidien

Belgomarkt, (http://belgomarkt.be/) à Ixelles (quartier Matongé)

  • Un vrai coup de cœur !
  • Un magasin où l’on consomme :
    • belge : des produits cultivés ou produits ou transformés en Belgique
    • en circuit-court : 95% de l’assortiment
    • en vrac
  • Tous les produits ne sont pas bio mais sont alors naturels (sans conservateurs et produits chimiques)
  • Les produits proviennent d’artisans fermiers, de PME ou de maraîchers
  • On y trouve : du chocolat, des légumes et des fruits de saison, du pain, des huiles & vinaigres, des pâtes, des noix, des produits laitiers, de la viande, du poisson de saison et péché hors de la criée, des bières, des produits d’entretien et de beauté, etc.
  • Il y a également un service traiteur pour le lunch et pour de la charcuterie, du fromage, des plats préparés.
  • + : les prix
  • + : la très grande variété de produits. On ne doit même plus se poser la question de si ça vient de l’autre bout de la planète 🙂
  • – : tarage pas idéal lors du passage à la caisse mais ça a l’air de s’améliorer
  • – : pas idéal pour garer son vélo (espérons qu’un u à vélo soit installé à proximité)

Bio Vrac (page facebook Bio Vrac) à Uccle

  • On y trouve un maximum de produits en vrac : vins, céréales, huile, vinaigre, café …et aussi des produits d’entretien, du savon, du shampoing …
  • Il y a également des fruits et légumes, un service traiteur (avec du fromage), des œufs et des produits d’épicerie (mais sous emballage :/), du pain…
  • Les produits sont bios et généralement locaux (ex. le quinoa est belge et provient de nos amis Graines de curieux)
  • + : le sucre, le vin, l’huile et les épices en vrac
  • + : système de balance à tarer très pratique (avec code-barre pour la caisse)
  • – : Encore un trop petit choix de vrac. Ça pourrait aller plus loin : le savon noir liquide, le miel, le vinaigre, le bicarbonate de soude …
  • – : très peu de fruits et légumes
  • – : les fromages du traiteur sont emballés dans du cellophane (faudra qu’on m’explique un jour réellement pourquoi on fait ça partout alors que dans les petits marchés, ça n’est pas le cas !)

Chyl (www.chyl.be) à Ixelles

  • Un shop, un café, un centre de beauté et, bientôt, des chambres d’hôtes, le tout sous un même toit
  • Tout est bio
  • Au niveau du shop : on peut venir avec ses propres contenant. On y retrouve des fruits et des légumes, des produits d’épicerie mais aussi du vrac. Il y a aussi du pain
  • On pèse ses contenants à l’entrée, on note dessus le poids et puis yop on fait ses achats et le poids du contenant sera retiré lors du passage en caisse
  • + : large gamme de vrac
  • + : prix très raisonnables
  • – : le vrac se limite au vrac habituel (noix, céréales, …)

Färm (www.farmstore.be) à Etterbeek, Auderghem et Bruxelles Centre

  • Grand magasin bio avec un aménagement très agréable
  • Large gamme de produits : légumes, fruits, pain, yaourts, fromage, traiteur … On peut y faire tous ses achats … pour peu que l’on veut avoir des emballages avec ! Il y a bien du vrac en petit ou en grand choix (en fonction du lieu où on va) mais sinon, tout est fort tourné sur l’emballage
  • + : pain avec farine en gros conditionnement et pain fait sur place (au niveau d’Auderghem) avec un projet très intéressant derrière (Agribio)
  • + : large choix de vrac et bien aménagé (avec système de distributeur)
  • – : problème pour le tarage. Si on vient avec ses propres contenants, il faut faire la tare sur la balance puis vite se dépêcher pour prendre l’aliment désiré et retourner avec son contenant rempli à la balance. Il faut donc refaire ça pour chaque produit. Et espérer qu’il n’y ait pas trop de monde derrière, sinon ca va être compliqué … Donc : a repenser absolument !
  • – : prix très élevés et enseignes qui deviennent très commerciales (le projet de départ était beaucoup plus local et j’ai le sentiment qu’on s’en éloigne de plus en plus)

La Grainerie (La Grainerie) à Ixelles

  • Un tout nouveau lieu a découvrir ! L’aménagement du lieu est très beau, les gérants sont d’une gentillesse sans faille et donnent des conseils de qualité
  • L’assortiment en vrac est très large même sur un si petit espace
  • On combine le vrac, le bio et le vegan (n’y cherchez pas des produits d’origine animale, vous n’en trouverez pas !)
  • L’assortiment va encore s’élargir et , bientôt, un café ouvrira dans l’arrière salle pour y découvrir comment cuisiner et déguster les graines de chia ou les baies de goji par exemple.
  • + : On y trouve en vrac : des spagettis (oui oui !!) et d’autres pâtes, de la farine, des graines, des noix, des céréales … mais aussi du vin, de l’huile, des épices, des « super » aliments vitalité (spiruline, poudre d’Açaï, de la griffe de chat,…), etc.
  • + : les prix bon marché
  • – : pas encore trouvé 🙂

 

Slurps, miam, delicious ! Une bonne pâte à speculoos maison pour les petits (et aussi les grands)

Aujourd’hui, j’ai testé la pâte à spéculoos home made. Mes filles raffolent de la pâte à tartiner aux spéculoos de Lotus mais à chaque bouchées qu’elles font, je me sens mal en pensant à la quantité de graisse et surtout de produits en tout genre et néfastes pour leur santé qu’elles ingurgitent.

Et grâce au zéro déchet, j’ai trouvé la solution … Vu que je  ne veux plus acheter ce produit parce qu’il est conditionné dans un bocal en verre avec un capuchon en plastique, j’ai une bonne excuse pour leur proposer autre chose !

Il s’agit d’une véritable pâte à tartiner aux spéculoos MAISON !

Le test fut concluant. Les filles raffolent de cette pâte maison qui est si simple à faire ! Ça prend à peine 5 minutes. En plus, elle est beaucoup moins grasse que celle du commerce !

Cette fois-ci, j’ai utilisé des spéculoos du commerce qui me restaient mais je compte bien pour la prochaine fois prendre des spéculoos maison que j’aurai fait de mes 2 petites mains et pourquoi pas avec l’aide d’une de mes 2 miss. J’ai d’ailleurs trouvé une recette qui a l’air bien succulente, que je vous partagerai également.

IMG_1255

Ingrédients :
– 200 g de biscuits spéculoos (faits maison c’est encore mieux)
– 20 cl de lait concentré non sucré
– 1 c à s de miel
– 1/2 c à c de cannelle moulue
– 1 pincée de sel

1/ Mettre le tout dans un mixer et mixez jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Vous pouvez aussi décider de ne pas mettre tous les spéculoos en une fois ou de moins mixer pour garder des morceaux et avoir un effet crispy.

2/ Conservez cette pâte dans le réfrigérateur pendant 2h min. avant de la consommer (ça va être dur ;))

(source : http://www.iletaitunefoislapatisserie.com)