J’ai perdu mon mouchoir, snif

img_4309

Aujourd’hui, nous allons parler “snottebelle” ou, en français comme il se doit, “crottes de nez”. N’ayez pas peur, on n’entrera pas dans le détail, en tous les cas pas dans le sens que vous le pensez peut-être ;).

Je me rappelle des jours où mes ami(e)s et moi jouions à “J’ai perdu mon mouchoir”. Un petit jeu tout simple où, disposés en rond, on déposait un mouchoir dans le dos d’un de ses compatriotes qui ne ferait ni une ni deux pour nous courir après et nous attraper afin de refiler le mouchoir à un autre compatriote et ainsi de suite.

Oui, ça nous en met un coup … les années passent et même si j’ai toujours le sentiment d’avoir 20 ans, je dois avouer que certaines références commencent à prendre de l’âge quand j’ai le malheur d’en parler avec des beaucoup-beaucoup-beaucoup plus jeunes que moi. Mais je m’éloigne de mon sujet, là !

Vous qui avez déjà joué à ce jeu. L’avez-vous déjà réalisé avec un malheureux et désuet mouchoir en papier ? Et bien moi, de mémoire d’éléphant, je pense que ça ne m’est jamais arrivé ! Mon seul et unique arme était le mouchoir en tissu !

Ma révélation

Aujourd’hui, qui peut se vanter d’avoir un mouchoir en tissu (oui, en TISSU, vous lisez bien) dans sa poche ? A part, nos aïeux, on se dit que ça ne court plus les rues et pourtant, je vais vous faire une révélation : moi, j’en ai des mouchoirs en tissu !  

En passant au mode zéro déchet, je n’aurais jamais imaginé faire cela. Pour moi, c’était un acte régressif et surtout dégoûtant. Beurk, yak, pas bon !

Aujourd’hui, je dois avouer que ce “nouveau” mode de mouchage “me va bien”. Et moi, qui pourtant devait très souvent me moucher pendant la journée, et bien étonnement, ça n’est plus le cas depuis que je me mouche avec des mouchoirs en tissu. Fini les microparticules de papier dans mes narines, voici la fraîcheur d’un tissu tout doux.

Le mouchoir en papier ne fait pas le poids par rapport à son concurrent le mouchoir en tissu : gaspillage d’eau et destruction d’arbres pour sa production, monticule de déchets laissé derrière lui … Un chiffre à faire frémir : 20 milliards de mouchoirs en papier Kleenex sont vendus en France chaque année, soit plus de 600 par seconde !

Où en acheter ?

Que vous le croyez ou pas, on en trouve encore assez facilement : dans les grandes surfaces, dans les magasins type Zeeman. Mais on peut également en trouver en seconde main Aux petits riens. Ils sont fun, rigolos et les enfants les adorent car c’est bien plus top d’avoir un mouchoir avec des dessins dessus qu’un paquet en papier tout blanc ! « T’as vu j’ai un mouchoir avec Flash Mc Queen … waaaaw !« 

Les faire soi-même ? Pourquoi pas !

Ce qui est aussi bien avec les mouchoirs en tissu c’est qu’on peut les faire soi-même à partir d’un vieux drap, d’un vieux tissu. C’est tout simple ! Voici deux beaux exemples :

Passez le cap

En conclusion, même si aux premiers abords, on peut se cacher derrière des arguments du type “C’est pas hygiénique”, “Je vais plus vite tomber malade”, “Et comment on fait quand on a un rhume et que l’on doit se moucher toutes les minutes”, on s’accommode très vite de ce petit bout de tissu. Dans nos sociétés particulièrement hygiénistes, utiliser plusieurs fois un mouchoir en tissu parait impossible. Pourtant, il suffit juste de respecter 2 règles de base :

  • si on est malade, on veille à changer plus souvent de mouchoir
  • on ne se prête pas de mouchoir utilisé (évidemment, c’est bien sûr ;p)

On revient bien au vintage pour la décoration, pour les habits, alors pourquoi pas avec les mouchoirs ?

10 commentaires sur « J’ai perdu mon mouchoir, snif »

  1. Mouchoir en tissu adopté dès mes premières cours de récré et jamais abandonné ! Je débute le mode zéro déchet à la maison. Voilà une chose que je peux cocher sur ma check-list « Transition Zéro déchet » Yes ! 😉

    J'aime

  2. Perdu votre mouchoir ? Pas de panique, notre petite entreprise, entièrement dévouée à ce petit accessoire textile vous en propose plus de 200 modèles sur son site web spécialisé http://merrysquare.com . Et pour aller plus loin dans votre quête de réduction des déchets, vous pouvez opter en fin de commande à l’option Zérowaste : vos mouchoirs en tissu seront expédiés dans emballage superflu !

    J'aime

  3. Le probleme est que vous abordez le zero dechet par le biais de l’intolerance (zero). C’est le meilleur moyen d’echouer en general. La reponse serait plutot: Il faut utiliser les deux en fonction du besoin. Quand j’eternue ou je dois m’essuyer les mains pour une raison quelconque, j’ai toujours un mouchoir en tissu (blanc) sur moi. Il est blanc car je dois souvent le javeliser pour des raisons evidentes d’hygiene et, par exemple, une tache de sang, c’est pas facile a enlever avec une simple lessive. Mais si j’ai un rhume infectieux, c’est clair que je prends papier. C’est une question de respect de l’autre, surtout si vous prenez les transports en commun ou si vous faites vos courses. Se moucher 15 fois dans le meme mouchoir, c’est equivalent a balancer votre rhume au premier qui va serrer votre main ou la meme poignee de porte ou le meme caddie.
    Pour les serviettes de table, je suis quasi exclusivement tissu. Mais quand les enfants mangent ketchup et autres aliments colorant plus que colore, je prends du papier pour des raisons evidentes.

    Encore une fois. L’intolerance est la signature d’un echec a court ou a long terme. Seul le bon sens sauvera la planete. Il y a deja assez de barbus sur terre.

    J'aime

  4. Dans ma petite Flobette, j’ai remplacé les serviettes en papier, par des serviettes en tissus, faites à partir de vieux draps de lit. Fini les serviettes qui s’envole et traîne sur la terrasse et les chemins.
    Par contre, on me dit souvent que les laver consomme sans doute plus d’eau que de fabriquer celles en papier.
    Avez-vous des infos à ce sujet?

    J'aime

    1. L’impact du papier est catastrophique. Il faut énormément d’eau et il ne faut pas négliger l’impact environnemental, les déchets que ca génère, etc. Les mouchoirs en tissus sont qu’en a eux réutilisables, plus doux pour la peau. Oui, il faut les laver mais ca ne consommera jamais autant d’eau que pour produire les mouchoirs en papier. On les mets dans la machine en même temps que le reste de notre linge; pas de machine spécifique, donc (et en plus on lave avec de l’eau de pluie :)). Voici un très bon comparatif entre les deux : http://www.consoglobe.com/mouchoir-papier-vs-mouchoir-tissu-3916-cg. Bonne continuation !

      J'aime

  5. Ca fait quelques temps que je contemple l’idée de passer au tissu … mais franchement, je dois bien avouer que ça me dégoûte >< Du coup je me demandais, comment faites-vous pour les laver? Ma mère m'a toujours dit que ça se lave à 90°C pour éliminer les microbes, mais d'ici à avoir assez de mouchoirs usagés que pour lancer une machine à 90°C… (puisque je lave le reste de mon linge à 40-60°C). Vous avez un truc? 🙂
    Merci beaucoup !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s