Déodorant zéro déchet

Non, je casse tout de suite un mythe : ce n’est pas parce que l’on est zéro déchet, que l’on ne se lave plus et que l’on ne sent plus bon … que du contraire. En autorisant à notre corps à reprendre ses fonctions d’autorégulation, on arrive bien souvent à lui permettre de mieux réguler notre organisme. Il respire mieux.

Car oui, tous les produits craca que l’on utilise dans notre salle de bain ne sont pas les amis de notre santé. Les remplacer par des recettes naturelles avec des ingrédients les plus « bruts » possible est une solution facile, bon marché et bonne pour la santé !

Oui mais comment on fait si malgré tout on transpire et que l’on sent le fennec même après la douche, me direz-vous ? Deux solutions très simples :

  1. On utilise la bonne vieille pierre d’alun qui a fait ses preuves depuis des années (veillez à prendre un pierre d’alun qui ne soit pas synthétique)
  2. On confectionne son propre déodorant car, oui, les déos industriels sont bourrés de parabens mais aussi d’aluminium, reconnus toxiques pour notre corps.

La recette du déodorant solide

Ingrédients

  • 60 gr de bicarbonate de soude
  • 100 gr d’huile de noix de coco
  • 40 gr de fécule de maïs ou d’arrow-root
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

Préparation

  1. Faites fondre l’huile de coco au bain-marie ou dans une petite casserole
  2. Transvasez là dans un bocal en verre (type pot à confiture)
  3. Versez la fécule/arrow roots et mélangez délicatement
  4. Ajoutez le bicarbonate de soude et mélangez à nouveau
  5. Versez l’huile essentielle et mélangez
  6. Quand il n’y a plus de grumeaux, c’est terminé !
  7. Faite figer le pot dans votre frigo pendant une vingtaine de minutes

Pour l’application, mettez le mélange sur vos doigts et étalez sur vos aisselles.

Ce qui est génial avec cette recette, c’est qu’elle est prêt en 2 temps 3 mouvements et que cela dure pour longtemps ! Idéal pour les pressés ;p