#défi 1 – Touche pas à ma boite aux lettres

La première action que nous avons entrepris lorsque nous nous sommes lancés dans le zéro déchet est de stopper l’arrivée de papiers indésirables dans notre maison. En plus des papiers d’emballage, il y a une source très importante que l’on peut assez facilement diminuer. Il s’agit du courrier postal et publicitaire.

Bien que nous ayons apposé depuis très longtemps l’autocollant Stop pub sur notre boite aux lettres, nous recevions encore beaucoup de tracts électoraux, de publicités « du voyant qui va me rendre la plus heureuse au monde », de journaux locaux, de publicités adressées …

Savez-vous que 16 kg de publicités non sollicitées finissent dans la boîte aux lettres des belges chaque année ?!

J’ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes et j’ai mis en plan d’attaque en place :

  • Je me suis inscrite à la liste Robinson afin de stopper les publicités qui arrivent « à mon nom ». Dans une autre vie, j’ai dû avoir la mauvaise idée de cocher volontairement la case « oui, vous pouvez transmettre mes données à des sociétés tierces » ou non volontairement, la case était pré-cochée et il ne fallait pas oublier de la décocher …
  • Dès que je reçois un courrier ou une pub non sollicitée, je contacte la société qui l’envoie :
    • Je vais sur son site voir s’il est possible d’envoyer un email pour une désinscription
    • Je téléphone et rappelle la loi sur la vie privée. A savoir que l’on a le doit de « consulter, modifier et SUPPRIMER nos données de la base de données concernées ». Nos données nous appartiennent !
    • Si ca recommence, je rappelle encore et encore.
    • Si ca continue malgré tout, je rentre une plainte via le formulaire de Bruxelles Environnement

En expliquant la démarche zéro déchet, c’est plus facile car on a un réel argument pour dire « nous n’en voulons pas, nous ne sommes pas intéressés, nous pensons à l’environnement ».

  • Un point que je ne suis pas encore arrivée à résoudre est la problématique des tracts électoraux et des journaux locaux. Car nos élus ont évidemment trouvé un moyen pour contourner le problème. Et même la commission sur la vie privée n’y voit que du feux. En effet, « Les imprimés électoraux ne sont pas visés par l’action ‘stop pub’. Un imprimé électoral n’a manifestement pas un caractère commercial et s’apparente plutôt de la propagande que de l’information générale« . Qui plus est : « Pour chaque élection, des listes d’électeurs sont établies et donc les politiciens qui sont candidats ont le droit de les consulter et d’utiliser les données pour envoyer des courriers électoraux nominatifs. » complète Eva Wiertz de la Commission de protection de la vie privée. Autant dire qu’on n’est pas sauvé ! De mon côté, je suis bien motivée à travailler avec ma commune pour proposer un autocollant « zéro déchet » qui éviterait ses tracts non désirés !

Mais avec tout ca, tu vas passer à côté de certaines infos et de choses essentielles, non ? Heu, oui, il se peut mais je dois avouer que je ne m’en porte pas plus mal. Le zéro déchet passe avant tout par un changement de consommation. Dès lors, ai-je besoin de savoir que le boite de chocapic ne coûte que 4,25 euros au lieu de 4,35 euros ?

De plus, rien ne m’empêche d’aller régulièrement sur les sites qui m’intéressent pour voir leurs actualités. Il est aussi possible de s’inscrire à leur newsletter électronique. De mon côté, j’évite de plus en plus cela car ma boite est devenue une vraie « poubelle » et que le zéro déchet doit aussi avoir lieu de manière électronique.

Pour commander un autocollant « STOP pub »