Le zéro déchet sans complexes Tour

img_7523.jpg

Dès cette semaine, mon nouveau livre « Le zéro déchet sans complexes » sera disponible dans toutes les bonnes librairies ! Youhouhou ! Mais ça n’est pas tout !

Vous le trouverez également dans certains magasins « objectif zéro déchet ». Et cerise sur le gâteau, vous pourrez le faire personnaliser par une petite dédicace et/ou une illustration (de Jean Bourguignon) lors du Zéro déchet sans complexes Tour.

L’occasion de :

  • voir, toucher, sentir, lécher (ooooh non quand même pas) en vrai ce beau recueil plein de super conseils pour démarrer le zéro déchet (oui, je sais, je ne suis plus très objective ;p)
  • me rencontrer en personne (oui oui 🙂 ) et me poser toutes vos questions !
  • découvrir un nouveau lieu pour faire vos courses zéro déchet (si vous n’êtes pas encore passé par là). Hé hop, votre premier pas zéro déchet déjà réalisé !
  • offrir un cadeau original et utile à votre famille ou à vos amis, à glisser sous le sapin (emballé dans un bôooo furoshiki).

Voici les dates de la tournée :

Sam. 09-déc 14h à 17h GraspHopper Ottignies – LLN
Dim. 10-déc 10h à 13h The Barn Etterbeek
Mar. 12-déc 17h à 19h30 Day by day Saint-Gilles
Merc. 13-déc 16h à 18h30 Roots Bruxelles
Sam. 16-déc 10h à 12h30 C’Green Kraainem
Dim. 17-déc 14h à 16h Relais du triporteur Boitsfort

A vos agendas !!!

Vous aimeriez aussi que je passe dans votre librairie ou votre magasin pour une séance de dédicaces ? Envoyez-moi un message sur zerocarabistouille@gmail.com

 

         

day by day            

 

Le zéro déchet sans complexes : le livre !

Cover_livre Zéro déchet sans complexes

S’il y a 2 ans, quand nous avons commencé notre démarche zéro déchet, vous m’aviez dit que j’allais écrire un livre, je crois que je vous aurais pris pour un(e) fou/folle.

Pourtant, force est de constater que depuis, tant de projets ont vu le jour :

  • un blog et une page Facebook avec plein d’astuces pour se lancer dans le zéro déchet ;
  • des capsules vidéo humoristiques pour casser les préjugés ;
  • des conférences, des débats, des animations et des ateliers zéro déchet pour partager notre expérience ;
  • et aujourd’hui, un livre !

Pourquoi un livre ?

Même moi qui peut être considérée comme une « experte » du zéro déchet, j’aime m’inspirer, m’informer et découvrir de nouvelles idées au travers de guides de référence. J’ai donc différents livres (cuisine, rangement, informations de fond …) dans ma bibliothèque que j’utilise au gré de mes besoins et de mes questionnements. Le net est aussi une mine d’infos pour qui veut s’informer. Mais comment trouver son chemin sur la toile tant la quantité est grande ?

Ainsi, le livre « Le zéro déchet sans complexes ! » vous permet de trouver à un seul endroit tous les conseils utiles pour démarrer le zéro déchet tranquillement et sans heurts. Grâce à ce livre, vous vous rendrez chez votre commerçants avec vos boîtes et bocaux ou chez votre producteur local avec vos sacs en tissus, sans aucun complexe !

On y trouve quoi dans ton livre ?

Le livre est découpé en plusieurs parties :

Pourquoi le zéro déchet ? On y parle des fondements du zéro déchet, on y met en avant un ensemble de chiffres et de constats.

C’est quoi le zéro déchet ? On aborde les principes de base pour appliquer correctement le zéro déchet dans son quotidien.

Comment tendre vers le zéro déchet ? Une foule de trucs & astuces, des conseils, des idées au travers d’actions concrètes : je m’équipe pour des courses zéro déchet, j’achète en vrac, je cultive des légumes, j’ai une garde-robe responsable, un Noël sans déchet, un bureau zéro déchet, des loisirs durables, je mange au resto, les alternatives zéro déchet, etc. Autant de « portes » pour sauter le pas !

Le zéro déchet et les enfants, parce que lorsque l’on est parent, le zéro déchet prend une autre dimension.

Un cahier pratique avec des recettes culinaires anti-gaspi, des recettes de produits beauté ou de nettoyage le tout faits maison et des tutoriels en images et en 6 étapes. De quoi mettre la main à la pâte !

Les illustrations décalées et humoristiques de Jean Bourguignon viennent égayer les propos et apportent un regard différent sur les clichés que l’on se fait du zéro déchet. 

Mais un livre c’est pas très ecolo, non ?

Il ne s’agit pas de n’importe quel livre, hein. Grâce à ce guide, j’espère contaminer positivement  un maximum de personnes à se lancer à leur tour dans la démarche zéro déchet, et ainsi éviter une quantité énorme de déchets ! Ce livre est ainsi un moindre mal. D’autant plus qu’il a été imprimé sur du papier recyclé. Il vous sera utile à toutes les étapes de votre parcours. Un guide que vous ouvrirez, lirez encore et encore.

Comme l’est la démarche zéro déchet, ce livre est avant tout un outil de partage : prêtez-le à vos amis, à vos voisins, à votre famille. Offrez-le à une bibliotheque ou donnez-lui une seconde vie dans une boite à livres.

Le livre existe aussi en version e-book pour les puristes.

Et où peut-on se le procurer ?

  • Dans toutes les bonnes librairies
  • Dans certains magasins de vrac ou zéro déchet
  • En ligne, dans l’e-boutique de Racine

Retrouvez-moi lors du « Zéro déchet sans complexes Tour » pour une dédicace personnalisée et/ou une illustration de Jean Bourguignon dans votre livre !

Merci aux éditions Racine pour leur soutien dans ce projet.

Les magasins (objectif) zéro déchet et vrac

Au travers de cette page, je désire lister les différents magasins « objectif zéro déchet » et de vrac en Belgique. Il s’agit de magasins dont une grande quantité de leurs produits sont proposés en vrac ou sans emballage.

En tant que Zwa (Zero waste addicted), vous y serez accueillis comme des rois. Fini de passer pour des extraterrestres ;)) Vos sacs en tissus, vos bocaux sont acceptés les bras ouverts !

Les magasins avec une * sont ceux qui vous permettent de faire quasi tous vos achats en vrac tellement l’assortiment y est large. Une aubaine pour les zwa !

Un magasin ne figure pas dans la liste ? Faites-le moi savoir via ce petit formulaire.

BRUXELLES

Auderghem

Anderlecht

Berchem-Sainte-Agathe

Boitsfort

Bruxelles-Centre

Etterbeek

Evere

Forest

Ixelles

Jette

Molenbeek-Saint-Jean

Saint-Gilles

[Bientôt] : *The Barn² à Saint-Gilles

Schaerbeek

Uccle

Woluwé

WALLONIE

Province du Brabant wallon

Province du Hainaut

[Bientôt]

Province de Liège

[Bientôt]

  • *Un futur magasin de vrac à Waremme (dans les prochains mois)
  • *L’Orchestre à pots (Verviers) – https://m.facebook.com/LOrchestreAPots/ (décembre 2018)
  • A’Vracadabra (Hannut) – ouverture mars 2019

Province de Luxembourg

Province de Namur

[Bientôt]

AUTRES

FLANDRE

TOUT PRES DE CHEZ NOUS

APPLICATIONS/LISTES VRAC

Je fais mes sacs à vrac moi-même, na !

sacavrac

Outil indispensable pour faire vos achats en vrac (noix, riz, pâtes, fruits, légumes …), le sac à vrac peut être acheté tout fait (adresses à la fin de l’article) ou, et je trouve ça bien plus fun, fait maison !

En plus, on a tous des morceaux de tissus qui traînent quelques part chez soi (ou chez nos parents, grands-parents, amis …) et dont on ne sait que faire.

Il ne faut pas être un(e) expert(e) – oui les hommes peuvent aussi s’y mettre ;)) – de la machine à coudre : en quelques étapes, c’est emballé-pesé. Et question chrono : 30 minutes suffisent ! Vous pouvez également les coudre à la main mais ça prendra un peu plus de temps.

Je vous propose 2 formules + une option :

  1. le sac à vrac à partir de tissu récupéré (nappe, essuie/serviette, rideau…)
  2. le sac à vrac à partir d’un vieux t-shirt
  3. option : la ficelle à partir d’une chute de tissu

Avec ce tutoriel, vous pourrez créer des sacs de la taille que vous voulez : sac à pain, sac à graines/noix, sacs à 4 heures, etc. Les tailles idéales selon moi sont : 15 x 20 cm,  18 x 25 cm, 40 x 40 cm, 30 x 40 cm …


1/ Le sac à vrac à partir de tissu récupéré

Je vous propose ici un sac de 18 x 25 cm. Idéal pour les distributeurs de vrac !

Matériel nécessaire :

  • Du tissu récupéré (vieille nappe, chemise, rideau léger, …)
    • il ne doit pas être trop lourd et/ou trop rigide. Plus pratique pour l’utilisation du vrac.
  • Une machine à coudre
  • Du fil à coudre
  • Des ciseaux de couture (pour découper le tissu)
  • Une règle ou un mètre de couturière
  • De la ficelle/cordelette (récupérée d’un vieux sac, un lacet, un biais ou une chute de tissu que l’on pourra « rouler » en ficelle – explications plus bas)
  • Optionnel : Des ciseaux cranteurs (ceux qui permettent de couper en zig-zag pour éviter que le tissu ne s’effiloche)

SAV1

1. Marquez et découpez le tissu aux mesures désirées.

Veiller à plier votre tissu en 2 (endroit sur endroit – dessin contre dessin, donc) afin de doubler la mesure et à avoir 1 cm de marge de couture en bas et sur le côté ouvert du tissu. Pour le haut du sac, prévoyez une marge de min. 3 cm (pour faire la glissière).

  • Mesures fermées : 19 x 29 cm
  • Mesures ouvertes : 38 x 29 cm

SAV2

(optionnel) Marquez au crayon ou à la craie votre tissu :

  • sur le côté du sac (marque de 1 cm)
  • sur le dessous du sac (marque de 1 cm)
  • sur le haut du sac (marque de min. 3 cm)

2. Pour la glissière : Ouvrez le tissu. Gardez le côté intérieur du sac (envers du tissu) vers vous. Faites un pli d’1 cm sur le haut du sac. Marquez au fer. Repliez sur 2 cm et marquez à nouveau au fer. Vous devez obtenir comme un tube de tissu qui sera l’endroit dans lequel vous ferez passer la ficelle. Il s’agira du haut du sac.

SAV3

3. Avant de coudre la glissière, pliez en triangle l’extrémité gauche et l’extrémité droite de la zone où la glissière prendra place (la fin du triangle doit aller jusqu’aux 3 cm de marge prévus pour les 2 plis (pli de 1 cm + pli de 2 cm). Cousez ces 2 triangles pour les maintenir au tissu. Ceci offrira une meilleure finition pour le trou de sortie de la ficelle.

4. Repliez les 2 plis de la glissière. Maintenez avec des épingles et cousez tout le long de la glissière.

sav7
5. Piquez tout le long du sac avec des épingles afin de maintenir le tissu correctement et pour coudre le contour du sac.

6. Cousez le dessous et le côté du sac. Stoppez la couture juste en-dessous de la glissière. N’oubliez pas de faire un retour de couture au démarrage et à la fin pour fixer (« fermer ») correctement la couture.

sav8

7. Afin d’éviter que les bords intérieurs du sac ne s’effilochent, découpez le bord et le dessous du sac avec les ciseaux cranteurs. Ce n’est pas obligatoire mais c’est mieux. Ça peut également se faire avec le point zig-zag de la machine à coudre ou (si vous en avez une) la surjeteuse (dans ce cas, le faire au début avant de coudre).

8. Retournez votre sac.

9. Mettez la ficelle :

  • Prenez une épingle à nourrice. Attachez-là à l’extrémité de votre ficelle/cordelette. Glissez-la dans la glissière et faites-la doucement glisser avec vos doigts, petit à petit, jusqu’à atteindre l’autre extrémité de la glissière.
  • Tendez-bien la ficelle
  • Équilibrez le fil : veillez à avoir plus ou moins la même quantité de ficelle de chaque côté.
  • Faites un nœud qui doit venir contre les extrémités de la glissière
  • Coupez la ficelle de trop

2/ Le sac à vrac à partir d’un vieux t-shirt

Dans ce cas, les mesures seront dépendantes de la taille du t-shirt. Si vous utilisez des t-shirts d’enfant, vous aurez de petits sacs. Si vous utilisez des t-shirts d’adulte, vous pourrez vous permettre une plus grande taille de sac.

Dans mon cas, j’ai travaillé avec de vieux t-shirts de mes filles auxquel je tenais (« ooooh mes choudoudoux ont grandi dedans !« ) mais auxquels je voulais donner une seconde vie. Et grâce à ça, je les aurai toujours près de moi (j’ai toujours 2-3 sacs à vrac dans mon sac à main !)

Matériel nécessaire

  • Des vieux t-shirt (enfant, adulte)
  • Une machine à coudre
  • Du fil à coudre
  • Des ciseaux de couture (pour découper le tissu)
  • Une règle ou un mètre de couturière
  • De la ficelle/cordelette (récupérée d’un vieux sac, un lacet, un biais ou une chute de tissu que l’on pourra « rouler » en ficelle – explications plus bas)

SAV_T2

1. Choisissez le sens dans lequel vous couperez votre t-shirt. Vous pouvez décider de mettre l’ouverture du sac à partir d’un des côtés du t-shirt, du bas du t-shirt (et ainsi récupérer la doublure comme glissière) ou du haut de celui-ci.

SAV_T3
2. Marquez une ligne horizontale du dessous de la manche droite jusqu’au dessous de la manche gauche. Puis coupez.

SAV_T4

3. Retournez la partie découpée (partie sans les manches) pour mettre le tissu endroit contre endroit. Découpez à gauche et à droite afin d’obtenir un tissu carré ou rectangulaire, selon votre choix. Le t-shirt étant en coupe évasée.

4. Dans le cas présenté ci-dessous, j’ai décidé d’utiliser le bas du t-shirt afin d’utiliser la doublure comme glissière. Si vous désirez faire autrement, inspirez-vous du point 2, 3 et 4 du tutoriel sur « le sac à partir de tissu récupéré » pour réaliser la glissière (voir plus haut).

SAV_T5

5. Cousez les 2 côtés du sac ainsi que le bas de celui-ci. N’oubliez pas les retours de couture en début et fin de couture. Arrêter la couture juste en-dessous du début de la doublure. si vous cousez dessus, vous ne pourrez plus passer la ficelle. Retournez le sac pour avoir l’endroit du tissu vers l’extérieur.

6. Pour que la ficelle puisse correctement passer dans la glissière :

  • Coupez en biais (triangle) un des côtés du sac sans couper la couture inférieure.
  • Superposez le surplus de tissu de l’autre côté non coupé et coupez les morceaux qui dépassent jusqu’à la couture inférieure. Les 2 bouts doivent permettre de laisser passer la ficelle d’un côté à l’autre.

SAV_T9

7. Mettez la ficelle :

  • Prenez une épingle à nourrice. Attachez-là à l’extrémité de votre ficelle/cordelette. Glissez-la dans la glissière et faites-la doucement glisser avec vos doigts, petit à petit, jusqu’à atteindre l’autre extrémité de la glissière.
  • Tendez-bien la ficelle
  • Équilibrez le fil : veillez à avoir plus ou moins la même quantité de ficelle de chaque côté.
  • Faites un nœud qui doit venir contre les extrémités de la glissière
  • Couper la ficelle de trop

3/ La ficelle à partir d’une chute de tissu (option)

  • Il vous faut un morceau de tissu suffisamment long : il doit être aussi long que la longueur totale du sac ouvert + min. 10-15 cm de plus pour permettre de faire le nœud de la ficelle.
  • Le tissu doit être large de 3 cm car vous allez devoir faire 3 plis d’1 cm.
  • Pliez le tissu une première fois de 1 cm par le haut puis marquez au fer à repasser. Repliez une seconde fois de 1 cm mais par le bas puis marquez au fer. Enfin, repliez une 3e fois afin que les 2 premiers plis soient l’un sur l’autre.
  • Vous obtenez ainsi une bande d’1 cm de tissu. Piquez celle-ci tout le long avec des épingles (mettez-les à l’horizontale par rapport au tissu)
  • Cousez tout le long à +/- 0,3 cm du bord
  • Vous avez votre « ficelle/cordelette » maison

Cookies 100% pépites

cookies

Si vous voulez proposer de nouveaux biscuits à vos enfants et être sûr qu’ils en deviendront dingues et ne voudront plus rien d’autres … Essayez cette recette qui croustille ! Et pour qu’ils accrochent encore plus, faites-les participer. Ils adoreront ca !

Ingrédients

  • 80 gr de beurre doux à température ambiante
  • 85 gr de sucre
  • 1 œuf
  • 150 gr de farine
  • 1 c à c de levure chimique ou 1/2 c à c de bicarbonate de soude*
  • 1/2 c à c de sel > Ma touche perso : du gros sel … ca donne un petit goût sucré-salé pour ceux qui aiment 🙂
  • 100 gr de pépites de chocolat
  • (optionnel et selon vos envies : des noix, des raisins, du coco … )

1/ Dans un saladier, mélangez le beurre et le sucre. Ajoutez l’œuf. Versez ensuite, en plusieurs fois, la farine, la levure, le sel et les pépites de chocolat.

2/ Mettez la pâte reposer 15-20 min. dans le frigo pour qu’elle durcisse et permettre de plus facilement faire les boules de pâte.

2/ A l’aide de vos doigts, formez des petites boules de pâte, en les posant sur la plaque de cuisson et veillez à bien espacer les cookies car ils s’étaleront un peu lors de la cuisson.

3/ Faites-les cuire pendant 9 à 10 min dans un four préchauffé à 180°C. Il faut sortir les cookies du four lorsqu’ils commencent à légèrement brunir.

Vu que ces cookies partent à une vitesse V’ chez nous, je double généralement les quantités et je les mets dans un port hermétique en verre. Ils conservent sans aucun problème pendant 1 à 2 semaines … mais ce n’est pas sûr qu’il y en ait encore à ce moment-là ! Vous verrez 😉

*Si vous utilisez du bicarbonate de soude, skippez le sel ou allez-y mollo car le bicarbonate a déjà un goût salé.