Avoir de l’eau bonne à boire et zéro déchet, est-ce possible ?

Bouteille d'eau ou eau du robinet : Que choisir ?
Eau en bouteille

S’il y a un bien un sujet qui peut créer des points de vue très mitigés, c’est le débat lié à l’eau du robinet vs. l’eau en bouteille. Il y a à boire et à manger ! Si cette question est souvent abordée dans le zéro déchet c’est parce qu’il existe encore trop peu d’informations claires sur le sujet … ou devrais-je dire d’information « neutre ». Car oui, derrière toute cela, il y a sans conteste un business très lucratif.

L’eau, une ressource très précieuse

Au travers de cet article, je n’aurai pas le temps de rentrer en détail dans les problématiques complexes de l’eau mais il est cependant important de mettre en avant certains faits qu’il est impossible de contester :

  • L’eau couvre environ 70% de la planète, c’est-à-dire environ 1,4 milliards de km³, d’où le surnom de planète bleue que l’on donne à la Terre.
  • Dans toute cette eau, 97,2% est de l’eau salée (et donc pas directement exploitable par l’homme) et seulement 2,8% est de l’eau douce, c’est-à-dire l’eau des rivières, des lacs, l’eau de pluie, des glaciers ainsi que les eaux souterraines
  • Un humain ne peut survivre plus de trois jours sans eau
  • Les risques climatiques, les catastrophes naturelles peuvent être à l’origine de la raréfaction ou de la pollution de l’eau douce (rejets domestiques, agricoles, industriels, …)
  • L’accès à une eau de qualité devient de plus en plus rare et est, dès lors, de plus en plus convoitée : le manque d’eau pourrait devenir une préoccupation importante pour les 2/3 de la population de la planète.

Il est donc crucial de réfléchir à notre manière de nous comporter face à cette ressource si précieuse.

Pas de plastique, pas de déchet, merci l’eau du robinet !

Dans nos pays industrialisés, cet or bleu coule à flot de nos robinets. Nous sommes habitués à l’utiliser pour laver nos voitures, pour nos toilettes, pour nos douches … mais beaucoup d’entre nous se refusent à la boire, préférant celle des grandes enseignes emballées trop souvent dans du plastique à usage unique …

Saviez-vous que l’eau du robinet coûte 200 fois moins chère par rapport à l’eau en bouteille ?

Nitrates, calcaire, chlore, résidus de médicaments et d’hormones, polluants dans les canalisations… Nombreux sont les composants qui nous font douter de la qualité de l’eau du robinet. Pourtant l’eau du robinet offre une eau de qualité et zéro déchet. Par exemple, en Belgique, l’eau du robinet peut sans problème être consommée et est rigoureusement surveillée (55 paramètres de contrôle). Et de même en France !

  • 78% de l’eau distribuée en Wallonie vient de réserves d’eau souterraines (comme les eaux en bouteille).
  • 3/4 des eaux souterraines ne nécessitent quasi aucun traitement, en dehors du chlore (pour éviter les bactéries lors du trajet jusqu’au robinet).
  • Seulement 20% de cette eau est issue d’eaux de surface (rivière, lac) qui doit alors être potabilisée.

A contrario, il ne faut pas croire que l’eau en bouteille est exempte de problèmes ! L’eau en bouteille serait parfois 2 fois plus contaminée par des particules en plastique que celle du robinet, comme l’atteste une étude d’Ecoscope. Le plastique des bouteilles d’eau étant fabriqué à partir de composés chimiques comme le Polytéréphtalate d’éthylène (plus connu sous le nom de PET), de minuscules particules migrent dans l’eau. Or, ce sont des perturbateurs endocriniens avérés.

Tant dans l’eau du robinet que l’eau en bouteille, on retrouve des traces de pesticides et d’hormones. Cela incombe de la responsabilité de l’homme et de ses activités nocives à l’environnement : agriculture, pilules contraceptives, …

On est donc arrivé à polluer notre source d’eau, si essentielle à notre vie sur terre !

Pour une eau du robinet succulente à boire

Parfois, j’entends les arguments « je n’aime pas le goût », « j’ai peur de boire du chlore » « l’eau du robinet est pleine de calcaire »… Il est vrai qu’en fonction des régions où l’on se trouve, le goût peut varier mais il est possible d’utiliser plusieurs techniques pour la rendre plus agréable à boire.

La carafe d’eau

La première solution, la plus simple et gratuite, est de faire décanter l’eau dans une carafe pendant 1 à 2 heures, à l’air libre ou dans le frigo. Ceci permet au chlore de s’évaporer et au calcaire éventuel de se déposer dans le fond. Lors d’un retour de vacances ou d’absence prolongée, laissez couler un peu l’eau avant de la mettre en carafe afin d’extraire l’eau qui aurait stagné dans les canalisations.

Les systèmes de filtration

Plusieurs systèmes de filtration permettent d’éliminer le chlore, le calcaire, voire le plomb (qui est rarement présent !) de l’eau du robinet.

  1. Les bâtons de charbon actif ou « Binchotan » sont une solution naturelle et écologique pour purifier et minéraliser l’eau du robinet. Quand le bâton de charbon a été trop utilisé, il peut être mis dans le compost.
  2. Les perles de céramique contenant des micro-organismes permettent de purifier l’eau de manière naturelle et ont aussi une action anti-oxydante et dynamisante. Elles réduisent très fortement la teneur en calcaire contenu dans l’eau. Ces perles durent jusqu’à une dizaine d’années.
  3. Le bâton de charbon actif et les perles de céramiques ensemble : comme ils ont des propriétés complémentaires, il peut être intéressant de cumuler le bâton de charbon actif avec les perles de céramique, pour une effet plus complet !
  4. Les carafes filtrantes. Ces carafes filtrantes génèrent malgré tout des déchets qui ne sont pour la plupart pas recyclables. Ce type de carafes nécessite une grande attention au niveau de l’entretien car elles peuvent devenir des nids à microbes.
  5. Les carafes gravitaires. Ces carafes offrent souvent un goût plus neutre à l’eau et sont donc une bonne alternative pour les moins convaincus. Certaines ont également un système de filtration intégré. Malheureusement ces carafes coutent assez cher et peuvent prendre pas mal de place.

Et si l’eau n’a toujours pas le « bon » goût ?

On peut aussi utiliser des « subterfuges » pour nous aider à aimer l’eau du robinet tout simplement en y ajoutant des fruits rouges, des tranches de citrons, des morceaux de concombre, des feuilles de menthe … On crée ainsi une eau aromatisée. On peut même en faire à partir de queues de fraises !

Pour les plus récalcitrants ou ceux qui tiennent à tout prix à leur eau en bouteille

Pour celles et ceux qui n’osent pas encore ou ne veulent absolument pas passer à l’eau du robinet et dont l’économie financière n’est pas une priorité, la solution zéro déchet est de se tourner vers des bouteilles d’eau en verre consignées. On en trouve dans les magasins de vrac, chez les brasseurs ou dans les grandes surfaces. Toutefois, il faut être conscient que ce type de solution demande de transporter beaucoup de poids lors de ses courses et que ces bouteilles n’excluent pas l’impact écologique lié à l’énergie nécessaire pour les produire et les utiliser (transport, nettoyage, …).

Une infographie qui résume clairement l’aberrante industrie de l’eau …

infographie sur l'aberrante industrie de l'eau
Source : https://fne.asso.fr/actualites/labsurdit%C3%A9-des-bouteilles-deau-en-plastique-r%C3%A9sum%C3%A9e-en-une-infographie