Un festival de tomates en conserve

Conserves_tomatesJe ne sais pas vous mais nous, on raffole des tomates : froides en salade, chaudes en sauce, farcies, etc.  En été, on les mange donc plutôt froide pour profiter de leur magnifique goût acidulé. Qu’elles soient cerises, ovales, rondes, en grappes ou jaunes, on les aime toutes.

Et en hiver, vu notre nouveau mode de vie, on ne s’achète plus de conserves de sauce tomate toute faite. Dès lors, il faut prévoir ! Et c’est pourquoi chaque année, à la fin de l’été on s’organise une journée de préparation de nos bocaux de sauce tomates. On en prend une grande quantité (plus d’année en année ;p) : 15, 20 kg … Avec la météo qu’il a fait cet été, les tomates arrivent seulement dans nos étals belges, c’est donc le bon moment pour aller chez votre producteur préféré ou au marché et d’acheter une (ou plusieurs ;p) grosse cagette de tomates du pays, de pleine terre et hors serre !

Et que va-t-on en faire de ces tomates, me direz-vous ? Hé bien de la bonne sauce tomate pour vos préparations diverses :  pour vos pizzas, vos pâtes, vos boulettes, vos gratins, etc. On va faire nos propres conserves, comme le faisaient nos grands-mères ! “Oui mais ça va être super compliqué ton truc, ça va me prendre des heures de travail et puis j’ai pas de stérilisateurs”. Stop, stop, stop. Rien de plus simple, tu vas voir.

Ce qu’il faut

  • des tomates
  • des échalotes ou des oignons
  • de l’huile d’olive
  • du sel (et du poivre)
  • (de l’ail)
  • des bocaux vides (à confiture, à mayo, etc.). nous avions des petits et des grands, plus pratique selon nos besoins

Comment s’y prendre ?

  1. Monder les tomates : Késako ? C’est-à-dire les éplucher. Retirez le pédoncule et faites une entaille dans la tomate (une croix). Plongez-la dans une eau frémissante pendant max. 10 sec. Retirez la tomate et mettez-la dans un récipient d’eau froide. Il vous suffit ainsi de retirer la peau à la main ou au couteau (pour info, nous on a pas retiré le pédoncule ni entaillé avant mais c’est juste qu’on est fainéants ;)).
  2. Faire revenir dans un peu d’huile les échalotes ou les oignons dans une grande casserole, bien profonde (pour pouvoir contenir toutes les tomates).
  3. Mettez-y vos tomates mondées et ajoutez un peu de sel. Vous pouvez aussi ajouter de l’ail et du poivre, si vous le voulez. Laissez mijoter pendant une trentaine de minutes.
  4. Mixez la préparation si vous voulez que la sauce soit très lisse ou utilisez le passe-vite si vous voulez qu’elle soit plus épaisse.
  5. Nettoyez préalablement vos bocaux et couvercles soigneusement avec de l’eau bien chaude. Faites-les sécher, retournés, sur un linge propre.
  6. Remplissez vos bocaux de la sauce tomate et refermez-les bien.
  7. Placez vos bocaux dans le four sur le lèchefrite (faites attention que les pots ne se touchent pas). Ajoutez un fond d’eau sur le lèchefrite. Faites chauffer le four à 160-170 degrés et laissez les pots dans le four pendant 30 min à partir du moment où l’eau est à ébullition. Vous entendrez normalement un “clac” qui vous confirmera que les pots se sont fermés hermétiquement.

 

Des étiquette au lait
Fini de devoir s’acharner comme des malades pour décoller les étiquettes de vos pots ! J’ai la solution : des étiquettes collées avec du lait.
Vous découpez des rectangles dans une feuille de brouillon (plus écolo que de prendre une belle feuille blanche), vous y notez la date et le type de conserve.
Avec un pinceau que vous aurez préalablement trempé dans du lait, vous badigeonnez le verso de votre étiquette et vous la posez sur votre pot.
Malin, non ? 😉

Précisions importantes 

Suite à certaines réactions en lien avec la méthode de stérilisation proposée, je préfère clarifier certains points :

  • N’utilisez que des bocaux propres (lavés au savon et rincés à l’eau chaude ou même stérilisés) et avec des couvercles en état impeccable ! Vérifiez donc bien l’état de vos couvercles ainsi que leur étanchéité.
  • Ne remplissez les bocaux que jusqu’à 1 cm au maximum du bord du bocal, afin d’évitez qu’il n’y ait trop d’air dans le bocal.
  • La stérilisation au four est efficace et utilisée depuis de nombreuses années. Cette technique de stérilisation ne peut être utilisée que pour des aliments acides, dont le pH est inférieur à 4.6, càd les fruits dont les tomates. Par exemple, pour les haricots, il ne vaut mieux pas, sauf si on les chauffe à température plus élevée (à plus de 121 degrés).
  • Concernant le botulisme, la température et la durée (min 30 min.) est telle que les éventuels spores n’ont pas pu survivre (10 min à 121 °c et ils sont cuits).
  • Ne retournez pas vos bocaux après cuisson, comme on peut le faire pour la confiture.
  • Nettoyez bien les bords de vos bocaux de la sauce éventuelle avant de les fermer et de les mettre au four.
  • Si l’un ou l’autre bocal vous parait avoir fuit (sifflement ou bulles d’eau au niveau du couvercle pendant la stérilisation), il se peut que ces bocaux ne soient pas bien stérilisés. Dans ce cas, ils ne conserveront pas. Il vaut donc mieux les consommer au plus vite.
  • Il existe d’autres méthodes de stérilisation que celle au four dont la méthode traditionnelle de stérilisation de nos grands-parents càd à la casserole ou avec un stérilisateur électrique.

Nous conservons nos pots dans notre cave et non à température ambiante. Ils se conservent certainement un an sans problème !

Au niveau des quantités, pour vous donner une idée : avec 20 kg de tomates, nous arrivons à faire +/- 30 litres de sauce tomates.

Avec les amis, les voisins, la famille, mettre en conserve, c’est encore plus fun. Pensez-y !

Buon appetito tutti !

10 commentaires sur « Un festival de tomates en conserve »

  1. Bonjour Sylvie,
    3 questions auxquelles tu pourrais essayer de m’apporter des solutions:
    -quand tu stérilises tes pots au four,fermes tu les couvercles à fond, ou tu poses les couvercles simplement sur les
    bocaux? En fait j’aurais peur de faire exploser ma maison et accessoirement le quartier.
    -Que penses tu de l’acide salicylique?Des personnes en achetent à la pharmacie pour faire leurs confitures,
    compotes…et cela leur évite de stériliser à chaud leurs préparations (ce qui pourrait détériorer certaines vitamines)
    NB: l’acide salicylique est aussi nocif pour la santé que l’aspirine (acide acetylsalicylique) que notre organisme dégrade rapidement après ingestion en acide salicylique. La dose est d’1 gramme par kilo de fruits frais,à ajouter en fin de cuisson après refroidissement.
    -Perso,l’année dernière, j’ai fait cette préparation avec 25 kg de tomates du producteur.Je l’ai donc divisée en bocaux,
    et hop un des congélateurs .NB: j’ai mis bien plus d’herbes fraiches..un délice
    Moralité,plus trop de place pour le reste dans le congélo,et 3 mois après, plus rien, nada,tout a été mangé.
    Donc, je vais acheter en plus grosse quantité et essayer de suivre tes conseils.
    Merci et bonne journée..
    Geneviève

    1. Bonsoir Geneviève, pour répondre à tes questions :
      -Je ferme hermétiquement les pots et pas de risque d’explosion 😉
      – Je ne connais pas l’acide salicylique. Je fais sans, et ça marche très bien comme cela 🙂
      – on ne se lasse pas des bonnes choses 😉 Bonne continuation !

  2. Perso, j’ai retrouvé dans le grenier les bocaux « weck » de ma grand-mère… Après tri et nettoyage, j’ai décidé de me lancer aussi dans les conserves de tomates. En général, je ne les aromatise pas, juste 5 grammes de sel par kilo. Et je les laisse en quartier. En août passé, j’ai fait 24 kilos de tomates (et nous ne sommes que 2 à la maison…) et les stocks sont déjà bien entamés ! J’ai fait le même genre avec les poires de mon verger, dans un sirop de sucre léger…

  3. bonjour,
    j’ai fait aussi des bocaux stérilisés au steamer (four à vapeur) avec mes tomates du jardin. Par contre, je n’ai pas de cave chez moi et je les conserve dans une pièce où le volet est baissé en permanence (comme ça il fait noir) et la porte est fermée (pour essayer d’empêcher la chaleur de rentrer), mais j’avoue que la température doit être d’au moins 18 degrés.
    Pouvez-vous me dire la température idéale de conservation (j’ai une cave à vin que je pourrais peut-être utiliser pour conserver une partie de mes bocaux s’il le faut).
    Je vous remercie
    Isabelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.