Défi #10 : Février sans supermarché

fev_100supermarcheEt si cette année, en février, on ne mettait plus les pieds au supermarché ? Cette idée peut paraître complètement saugrenue aux yeux des uns, irréaliste aux yeux des autres. Pourtant, c’est bel et bien un défi qui est accessible à tout un chacun, avec un tant soit peu de bonne volonté. Je vous explique comment s’y prendre.

Aujourd’hui, notre famille zéro déchet n’a plus passé la porte d’un supermarché depuis plus de 2 ans … à l’exception d’une fois par an où je vais chercher les copeaux pour la litière de mon chat et lors de certaines de nos vacances où il est impossible de faire sans (ex : Autriche) mais tout en restant dans notre engagement zéro déchet.

Ceci peut paraître fou. Et d’aucuns me diront : « pour toi, c’est facile, tu habites à la ville ». Pourtant que l’on soit en ville ou à la campagne, il existe bien des solutions. On n’est juste plus habitué à regarder ailleurs. Car décider de ne plus aller faire ses courses au supermarché, c’est aussi et avant tout reprendre contact avec les petits producteurs, les circuits-courts (groupes d’achats collectifs, marchés, …), les artisans locaux, les épiceries de quartier, en vrac et, indirectement, recréer du lien social et local. On est tellement habitué à tout avoir sous le même toit que l’on ne pense même plus au petit commerce juste à côté de chez soi, qui souvent propose des produits avec une histoire derrière.

Ne plus se rendre au supermarché, c’est donc soutenir une économie plus cohérente avec plus de sens. L’avantage, c’est que dans ces petits commerces, le choix n’y est pas aussi varié que dans ces grandes supérettes où les rayons kilométriques vous appellent (in)consciemment à la surconsommation. Dans ces lieux, on se limite à quelques produits et gammes, ce qui permet un choix plus rapide et plus facile. On évite ainsi les tentations inutiles mais aussi les promotions « attrappe-c..s ».

Aaaaargh, et mon portefeuille dans toute cette histoire, tu y penses ?

N’ayez crainte, ce n’est pas en vous détournant de votre grosse enseigne habituelle que vous allez exploser votre budget. Au début, vous aurez envie de faire comme avant et de tout acheter (il faut un peu de temps pour changer nos habitudes) mais très vite, vous diminuerez vos achats et vous limiterez à ce que vous avez réellement besoin … avec des économies à la clé. En plus, en privilégiant les petits commerces locaux et les circuits courts, le nombre d’intermédiaires est limité, les prix sont donc plus justes : pour votre portefeuille, cela ne changera peut-être visiblement pas grand-chose mais pour le producteur, c’est lui assurer un meilleur revenu. Pas de pression sur sa marge suite au poids des grosses chaînes.

En évitant les supermarchés, vous allez également redevenir maître de vos achats et de votre consommation. Pourquoi ? Car vous allez soutenir une autre économie et utiliser votre super-pouvoir : le pouvoir d’achat. On l’oublie trop souvent mais c’est le consommateur qui a le pouvoir de faire changer les choses. Si vous n’achetez plus tel ou tel produit, vous montrer au secteur de l’agro-alimentaire que vous voulez autre chose. Et plutôt que de donner votre argent à des multinationales où seuls les actionnaires s’en mettent plein les poches, vous pourrez choisir de soutenir une production locale, bio ou raisonnée, de saison. Vous serez également plus en lien avec des produits bruts, moins ou non-transformés, avec un effet sur votre santé. Obésité, maladies cardiovasculaires, cancers, autant de maladies en lien avec notre alimentation. En d’autres mots, vous devenez un « consom’ACTEUR ».

En parallèle, vous pourrez aussi vous tourner plus facilement vers des modes d’achats plus respectueux de l’environnement, moins intensifs et plus durables. Vous éviterez ainsi le suremballage ou même les emballages grâce à l’achat en vrac, avec une conséquence directe sur le gaspillage alimentaire. Grâce au vrac, on peut acheter la juste quantité sans produire de déchets.

OK, c’est bien ton article mais où vais-je faire mes courses alors ?

Nos stress, j’ai pensé à tout. Sur mon blog, tu trouveras la liste de tous les magasins de vrac et épiceries zéro déchet, ainsi que les commerces de quartier. C’est pas bien ça ? Et en plus, elle est mise à jour très souvent et complétée avec de nouvelles adresses. Si tu n’y trouves pas tes adresses préférées, envoie-moi le message via ce formulaire ainsi je pourrai les partager à toute la communauté !

Et si tu veux, y a même des groupes Facebook qui se sont créés pour échanger sur le sujet, sur base de l’initiative d’EnVertEtContreTout (un site suisse sur l’écologie et le développement durable). De quoi ne pas te sentir seul.e dans cette jungle d’écolo-bobos (noooon, je rigole, hein ;))

Alors prêt ? On y va !

3 commentaires sur « Défi #10 : Février sans supermarché »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.