Un rasage au poil !

rasage

Aujourd’hui, nous allons parler « poils » et ça va décaper sec ou plutôt doux car, après ça, qu’il s’agisse du visage ou de la tête (oui, Mr Zéro Carabistouille fait partie de ceux qui n’ont plus – ou presque plus – que quelques poils sur le caillou ;), votre homme aura la peau lisse et douce comme un bébé ! N’en déplaise aux hipsters !

Une fois n’est pas coutume, cet article sera avant tout dédicacé aux hommes (pas de sexisme évidemment) ! Que les femmes se rassurent, une grande partie de ce qui est expliqué dans l’article s’adresse aussi à elles 😉

Pour se mettre au rasage “naturel et zéro déchet”, il faut s’équiper de différents ustensiles que l’on trouve de plus en plus facilement dans les boutiques de cosmétique naturelle, dans les magasins objectifs zéro déchet, dans certains magasins bios mais aussi chez le « barbier » (oui, ça existe encore et cela revient même !). Généralement l’investissement – n’ayez crainte, vous n’allez pas en perdre un bras, juste quelques poils – vous permettra de tenir plusieurs années si vous privilégiez de la qualité.

1. Le rasoir

Il va sans dire que ni les rasoirs jetables ni les rasoirs à tête rechargeables n’ont leur place dans la routine du rasage zéro déchet. Vous ne jurerez plus que par le rasoir de sécurité (aussi nommé « de sûreté » ou « double edge (DE) »). Oui, comme celui de nos grands-pères. Pourquoi ? Ben tout simplement car il est tout en métal et que les lames aussi. Pas de plastique, zéro, nada !

Mr Zéro Carabistouille utilise un rasoir de sûreté de la marque papillon PARKER 22 R que j’ai acheté chez C’Green à Kraainem. D’autres marques sont aussi réputées : Merkur Solingen, Edwin Jagger

Tout un temps, Mr Zéro Carabistouille se rendait occasionnellement à Jodoigne chez 1Barber. Il y achetait ses différents outils et produits. Il y a reçu de très bons conseils qui l’ont mis assez vite en confiance avec ce nouvel engin, car oui, il faut apprendre à l’apprivoiser, sous peine de ressembler à un gangster tout juste sorti de tôle !

Il est important de prendre un rasoir lourd et qui tient bien dans la main. Ceci offre une meilleur maniabilité et une précision dans les gestes. 

Il existe plusieurs types de lames :

  • Les lames plates conviennent à n’importe quel type de peau. Plutôt conseillée pour les débutants du fait de son utilisation très simple.
  • Les lames obliques créent un mouvement de fauchage et donc un rasage plus agressif. Idéal pour le rasage des barbes épaisses, et ne convient pas aux débutants.

Les lames de Mr Zéro Carabistouille sont des « Gilette 7 o’clock » fournies dans un petit étui en carton.  Elles tiennent entre 1 à 2 mois en fonction de la fréquence d’utilisation. La lame va au recyclage (PMC) lorsqu’elle est trop usée.

Toutes les lames ne conviennent pas à tous les types de rasoirs ! Attention, une nouvelle lame coupe trèèèès fort 😉

2. Le blaireau de rasage

Je vous rassure, vous n’allez pas devoir aller chasser un blaireau en forêt. Je tiens aussi à toute suite stopper les mauvaises langues : non, le blaireau ne pue pas. Il est tout doux et à les poils bien soyeux.

Le blaireau est la brosse utilisée pour appliquer le savon ou crème à barbe sur le visage avant le rasage. Traditionnellement fabriqué en poils de blaireau, il existe aussi en soies de sanglier, en crin de cheval ou encore en poils synthétiques (chouette pour les vegans ;)).

Le blaireau de rasage va permettre de créer une mousse épaisse grâce au savon à barbe ou à la crème à raser :  ce qui permet de bien protéger la peau et d’assouplir les poils avant le rasage, tout en offrant un véritable effet de massage sur la peau.

Il faut privilégier un blaireau de très bonne qualité si on veut le garder longtemps. Mr Zéro Carabistouille a le sien depuis plus de 6 ans. Il est de la marque Muhle (ALL) et l’a acheté chez 1BarberLes blaireaux naturels coûtent souvent plus chers que la version en poils synthétiques mais ils tiennent plus longtemps. Il existe plusieurs autres marques : Edwin Jagger (EN), Kent (EN), Omega (IT), Plisson (FR)… La tête peut généralement être changée quand elle est vraiment trop usée (on ne garde alors que le manche) . Le manche existe en bois, en résine,… ce qui va définir le poids de celui-ci.

Il existe plusieurs qualité de poils de blaireau :

  • Pure bagder (poils purs) : assez épais, ils proviennent du ventre du blaireau.
  • Best badger (poils de blaireau plus fins) : considérés comme des poils de très bonne qualité qui permettent de faire monter la mousse facilement.
  • Silvertip (pointes argentées) : naturellement blancs, ce sont les meilleurs poils mais vu leur souplesse et leur fragilité, ils sont déconseillés aux débutants.

Pour entretenir le blaireau et le garder le plus longtemps possible,  il suffit, après chaque rasage, de bien le rincer à l’eau claire et de le faire sécher la tête en bas. Les liquides qui auraient pu s’introduire dans le manche et à la base des poils pourront ainsi s’écouler.

3. Le savon ou la crème à raser

Exit les bombes de gel ou de mousse à raser pleine de gaz butane et propane, de perturbateurs endocriniens, d’allergènes… On se tourne vers des solutions slow et naturelles. En plus, on fait tant des économies en déchet que dans le portefeuille !

Plusieurs solutions existent, elles dépendent du choix de chacun.

  • La crème à raser : c’est que ce que Mr Zéro Carabistouille préfère. Pour lui, la crème est moins agressive que le savon de rasage. Il tient facilement un an avec un pot (je le rappelle, il se rase la tête et le visage). Sa crème à raser, de la marque Taylor,  est dans un contenant réutilisable (qui devient une boîte à savon, à déodorant solide, etc.). Il préfère la formule à l’aloe vera qui est plus hydratante. Les crèmes à raser ont tendance à donner une protection légèrement supérieure et sont plus pratiques à utiliser car la mousse monte rapidement et simplement, ce qui est idéal pour les débutants.
  • Le savon à raser : c’est ce que les “puristes” préfèrent. Il est économique et permet un contrôle optimale (plus ou moins d’eau en fonction du type de barbe). Toutefois, il nécessite de la technique avant d’être totalement maîtrisé et de pouvoir obtenir une belle mousse. Le savon est peu adapté aux peaux sèches car il ne contient pas d’agent hydratant et peut provoquer une sensation de tiraillement .
  • Le savon d’Alep, le savon de Marseille, le beurre de karité : simple et économique !

Pour acquérir la technique pour faire mousser la crème ou le savon avec un blaireau, il faut parfois un peu de temps pour avoir la main. Persévérance sera donc le maître mot au début 😉

Et avec ça, on ne se met pas d’après-rasage ?

  • Mr Zéro Carabistouille n’utilise pas d’après-rasage car la crème qu’il utilise est suffisamment hydratante. Mais on peut utiliser du gel d’aloe vera pur avec 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée ou de ciste ladanifère (optionnel).
  • Il est possible d’utiliser du gel d’aloe vera pur ou de l’huile de chanvre aux vertus cicatrisantes et hydratantes.
  • Pour les coupures, Mr Zéro Carabistouille utilise une pierre d’Alun (comme sur la photo).

Petit message aux femmes : si vous voulez convertir votre homme en douceur à la vie zéro déchet, forwardez-lui cet article ;p

4 commentaires sur « Un rasage au poil ! »

  1. Je viens d’investir dans un Edwin Jagger pour mon mari 🙂 Pas cher (30eur) et facile d’utilisation pour les maris peu manuels et lames disponible en pharmacie (ou supermarché) !

    Je l’ai commandé chez Mencorner ! Pas de suremballage ni plastiques ! Juste le colis et les articles emballés dans des feuilles de papiers !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s