Et si on vivait un Noël presque zéro déchet ?

img_4429
Copyright : zerocarabistouille.be

Je n’aime pas les fêtes de fin d’année. Ça commence bien, vous allez me dire.
En réalité, ce que je n’aime pas, c’est plutôt tout le touin-tchouin qui gravite autour : le stress de l’organisation, les cadeaux, etc.  J’ai le sentiment que Noël est plus devenue une fête commerciale qu’un moment familial de partage.

A l’arrivée de Noël, je ressens une pression de plus en plus forte chaque année.  Dès novembre (j’ai même l’impression que c’est de plus en plus tôt), les mails me rappellent qu’il faut envoyer ma liste de cadeaux à la famille.

Oui mais comment on fait quand on n’a rien besoin ou rien envie ?

J’en venais donc à me forcer à trouver quelques idées à mettre dans cette liste, des choses qui pourraient être utiles mais qui n’étaient pas indispensables …  Et j’en venais presque, Noël à peine passé, à déjà penser à ma liste de l’année suivante et à reporter certains achats (CD, livres …) en prévision de cette fameuse liste pour être sûre d’y mettre des choses que j’avais réellement envie.

Mais tout ça, c’était avant ! Je vous propose de découvrir comment nous gérons notre Noël depuis aujourd’hui…

La liste

Cette année (l’année passée c’était beaucoup trop tôt dans notre démarche), nous avons pris le taureau par les cornes et nous avons osé exprimé le besoin de limiter cette liste, voire de la supprimer. Bon, là pour la seconde option, c’était un peu trop radical pour un début car il ne faut pas oublier que Noël est une fête familiale et que notre famille n’est pas dans la même philosophie de vie que nous. Nous avons fait un tirage au sort et chacun n’offrira un cadeau qu’à une seule personne (avant, chacun offrait un cadeau à chacun). On a mis un montant maximum et chacun est libre d’offrir ce qu’il veut à l’autre ou de se baser sur une éventuelle liste. Quel soulagement !

Les cadeaux

Dans notre cas, les cadeaux paraissent incontournables eu coutume à notre famille (même si on a déjà fait une grande étape en diminuant le nombre). Reste que le choix du cadeau est un casse-tête. Faut-il choisir un cadeau de la liste proposée afin de faire plaisir à la personne ou faut-il la surprendre en lui montrant que d’autres types de cadeaux sont possibles ?

Saviez-vous qu’en moyenne on reçoit 9 cadeaux par personne à Noël* ? 

Voici quelques idées de cadeaux que vous pouvez mettre dans votre liste ou que vous pourrez glisser sous le sapin.

  1. Vivez : un saut en parachute, un repas en amoureux, une nuit à l’hôtel, une visite d’un musée, … les possibilités sont variées et nombreuses !
  2. Parrainez : offrez à votre hôte la possibilité d’être parrain/marraine au travers d’associations qui ont du sens : WWF, SOS Village enfants, Infirmiers de rue, Natagora, CliniClowns, Unicef … ou toute autre association qui vous touche ou à laquelle votre hôte sera sensible.
  3. Partagez : remettez un certificat d’exemption à vos proches et demandez-leur de ne pas vous faire un cadeau matériel mais plutôt de vous consacrer du temps, de partager une expérience avec vous, de faire un échange de savoir-faire (couture, cuisine …).
  4. Redonnez vie à des objets utiles qui dorment dans vos placards ou que vous aurez déniché en brocante, sur internet ou dans un magasins de seconde main !
  5. Achetez responsable et choisissez dans la grande variété d’articles éco-labellisés, fairtrade (comme chez OXFAM magasins du mondeou local et belge !
  6. Créez un cadeau de vos propres petites menottes. On a tous un don : cuisine, couture, peinture, … cherchez en vous les talents qui sont cachés ! Vous pouvez aussi demander à votre maman de vous tricotez un pull en laine naturelle que vous garderez pour toute votre vie !
  7. Et plein d’autres idées originales !

Et pour les emballer, tu fais comment ?

Les furoshiki sont vraiment une superbe alternative à tous les emballages cadeau en papier. C’est beau, chic et surtout réutilisable à souhait. Et cerise sur le gâteau, ça peut aussi faire partie du cadeau (deux cadeaux en un !). L’important est d’avoir un tissu au format carré. De mon côté, je vais dans les magasins de seconde main ou vintage (comme Melting pot Kilo à la Rue Haute) pour acheter des foulards ou alors j’utilise des chutes de tissus. C’est hyper claaaaasse 🙂

Pour ce qui est des emballages cadeau en papier, doit-on le rappeler que pour produire ce type de papier, même si certains sont produits à partir de papier FSC, on utilise des solvants et des procédés de plastification*, surtout s’il sont plastifiés, métallisés ou pailletés, ce qui les rend non recyclables.  Donc, ils vont directement à la poubelle !

Si toutefois, vous recevez des cadeaux avec emballage, veillez à les déballer délicatement. Ainsi, vous pourrez les réutiliser pour un autre cadeau et leur donner une seconde vie … Rien de plus triste que de se dire qu’un emballage cadeau en papier n’a que quelques secondes de vie, non ?!

Si vous ne pouvez éviter l’emballage cadeau en papier, tournez-vous alors vers du papier Kraft et personnalisez-le vous-même. Vous pouvez aussi utiliser du papier journal ou de vieux magazines  ou encore, inspirez-vous de ces quelques autres alternatives originales ou celles-ci.

Le sapin

Le sapin de Noël fait partie de cette tradition de Noël à laquelle on ne peut (veut) échapper. La décoration, sa lumière clignotante, son odeur d’épicéa en font des souvenirs magiques. Depuis toujours, Mr Zéro Carabistouille a la lourde de tâche du choix du sapin et il aime nous surprendre ! Pour lui, un sapin doit être grand, avoir une odeur marquée et surtout ne pas être placé trop tôt (il ne va d’ailleurs le chercher que quelques jours avant le soir de Noël afin qu’il soit au plus haut de sa forme le jour J !).

Oui mais aujourd’hui, vous faîtes comment alors ?

De mon côté, je suis ouverte aux solutions alternatives et écologiques que sont les sapins faits main en bois de palette ou en bois de récup’. Du côté de Mister, c’est encore trop tôt pour basculer vers ce modèle de sapin. Après moultes discussions, nous irons encore cette année vers un sapin, un VRAI sapin, avec des épines qui tombent et tout et tout. Nous en prendrons un sans motte et nous l’achèterons à la ferme Nos Pilifs où nous soutenons un projet social et cohérent de réinsertion des personnes handicapées, à défaut d’avoir un label raisonné sur les sapins …

Ecoconso vient d’éditer un article sur le choix du sapin et de faire la comparaison de l’impact du vrai sapin par rapport au sapin artificiel … Un bon guide pour votre choix. Vous y trouvez également une liste de producteurs de sapins des Ardennes.

Le repas

Le repas de Noël est un moment privilégié pour se faire plaisir et manger de bonnes choses que l’on n’a pas toujours l’habitude d’avoir. Au niveau de l’organisation du repas, nous optons pour deux solutions :

  • soit on divise entre nous les différents plats à préparer et chacun met la main à la pâte (l’un s’occupe de l’apéro, l’autre du plat, etc.)
  • soit on commande auprès d’un traiteur.

Cette année, nous avons opté pour l’option 2. Evidemment il est primordial dans ce cas de prendre le temps de parler avec votre traiteur et de lui expliquer votre démarche sous peine de vous retrouver avec une multitude de plats en plastique à usage unique ! Notre traiteur nous propose ses plats réutilisables ou on vient avec les nôtres qu’on lui apporte à l’avance !

La table

Pour la table ? Rien de plus simple. On dit STOP à la vaisselle à usage unique ! On sort sa plus belle nappe assortie aux serviettes, le tout en tissu. On met en scène son beau service en porcelaine et on crée un décor tout en nature : pommes de pain, feuilles mortes, morceaux de bois,… Impliquez les enfants, vous verrez, ça sera un moment joyeux et plein de complicité !

Noël doit avant tout être un moment de partage, d’échange et permettre aux familles de vivre des instants magiques autour d’une tradition. Alors Joyeux Noël à tous !

* Sources :

8 commentaires sur « Et si on vivait un Noël presque zéro déchet ? »

  1. J’aime beaucoup ton blog ! 🙂 c’est très chouette de lire des blogueuses belges, cela facilite l’accès aux bonnes adresses.
    De mon côté, je mise sur un mélange cadeaux gourmands, cadeaux expériences et dons à des associations. Je veille à recycler les anciens papiers cadeaux que j’ai conservé. Nous devons encore demander à nos proches de ne pas emballer les cadeaux.
    Pas de sapin dans notre appartement, juste ma vieille guirlande glaçon. Chez ma mère, on ressort un sapin artificiel qui a plus de 15 ans désormais (et qui est en parfait état!).
    Joyeuses fêtes, profitez bien en famille 🙂

    J'aime

  2. Coucou…
    De notre côté, cela fait qqs années qu’on a commencé le zéro déchets et cette année à Noël… Pas de cadeaux!
    Toute notre famille s’est mis d’accord pour remplacer les cadeaux (on procédait comme vous par tirage au sort les années précédentes) mais qqs jours tous ensemble dans un gite!
    Pas de vrai sapin non plus depuis qqs années mais une création en bois flotté qui fait sensation malgré elle 😉
    Une préparation des fêtes sans stress… Le bonheur!!!

    Aimé par 1 personne

  3. Pour les cadeaux, il y a aussi la possibilité d’offrir à la personne une part dans une coopérative à finalité social c’est encore mieux comme vert d’iris ou le champignon de bruxelles par exemple (en plus dans ces 2 cas une partie est déductible des impôts) ou terre en vue
    http://vertdiris.net/cooperez/
    https://www.lechampignondebruxelles.be/cooperative/
    http://www.terre-en-vue.be/presentation/la-cooperative/article/la-cooperative
    http://www.chantdescailles.be/la-cooperative/devenir-cooperateur/

    Ou alors dans une coopérative qui n’est pas à but social (donc le but est d’obtenir un rendement) mais dont la finalité est bonne plus l’environnement. Je pense aux énergies renouvelable, à l’isolation, …
    http://www.energiris.be/
    http://enercoop.be/shop
    http://www.emissions-zero.coop/

    Certains magasins bio sont des coopératives par exemple Färm, BelgoMarkt, Bees Coop

    Il y en a encore certainement plein d’autres (celles-ci ont un lien avec Bruxelles)

    J'aime

  4. Hey-hey! J’adore ton blog – encore plus parce que tu habites à Bruxelles et fais tes achats dans la même region que moi. Les blogs zero-waste des Etats-Unis sont bien, mais….! Enfin, j’adore trouver chez toi des astuces sur ce sujet qui je peux realiser!
    En fait, je viens du magasin Sequoia de Waterloo et ils proposent dès maintenant une reduction de 5% quand on apporte son conteneur reutilisable! Chouette, non?
    Bonne année à toi!
    Sandra

    J'aime

    1. Merci pour tes encouragements. C’est egalement chouette de voir que les commerçants font des efforts pour soutenir les démarches zéro déchet. Je suis persuadée qu’avec la carotte on avancera plus loin qu’avec le bâton 😊 Bonne continuation !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s