Mon chat, cet anti-Zzzzéro :/

nala

Je ne vous ai pas encore parlé de ma boule de poils, de mon chat : Nala. Depuis presque 17 ans, je vis avec elle et aujourd’hui avec son âge honorable, je suis encore plus obligée d’avoir du respect envers elle. Comme tous les chats, Nala a tout compris. En plus d’être experte dans l’art de la sieste, elle domine avec merveille le monde humain !

  • Nous ne sommes pas dans notre maison mais dans la sienne.
  • Lorsqu’elle miaule, nous devons fissa lui donner son repas.
  • Ne laissez jamais traîner un crayon ou une feuille sous peine de le/la voir détruit(e) en miettes.
  • Si vous avez le bonheur de vous reposer quelques minutes dans le fauteuil, apprêtez-vous à ressortir de celui-ci non plus avec un pull noir mais un pull blanc …
  • et j’en passe !

Qui dit « chat », dit « déchet » … 

A ma grande tristesse, mon chat génère des déchets (y a pas moyen de lui mettre un bouchon, dites ?!). Et si j’analyse plus en détail, il en génère presque plus que notre famille de 4 personnes cumulée (en chemin vers le zéro déchet, dois-je le rappeler !) …Mais est-ce pour autant que je vais la mettre à la poubelle ? Que nenni. Je l’aime quand même bien un peu cette petite boule de poils, toute douce et toute câline !

Je vous propose donc de faire SON bilan zéro déchet et là on va rire !

1. Litière

Tout un temps, j’utilisais une litière traditionnelle, bien polluante. Puis, j’ai trouvé une super litière toute écolo, en allant à mon Colruyt du coin : la Love Cat (7,75 euros pour un sac de 20 kg).

Il s’agit en réalité d’une litière à base de granulés de bois. Très absorbante et non toxique, cette litière est fabriquée à partir de bois de pin, de sapin ou de peuplier. Avantage non négligeable : elle ne sent pas et évite la prolifération des bactéries (merci le bois !). Mon chat l’adore et moi aussi. En plus, petite cerise sur le gâteau : elle est livrée dans un sac en papier. Pas de plastique, ni rien 🙂 Youpie, c’est fête !

Petite astuce  : vous pouvez aussi utiliser des granulés pour chauffage. Ça coûte probablement moins cher.

Oui mais après, j’en fais quoi de cette litière pleine de pipi et de caca ?

Aaaaah, bonne question ! Moi, je la mets au compost.

Avec les déjections, pipi – caca et tout ?!
Oui, oui. Hé oh, ça va, faites pas cette tête-là. C’est comme pour les toilettes sèches (toilettes où l’on recueille nos déjections dans une litière carbonée qu’on composte ensuite) : ça se composte très bien pour peu qu’on surveille l’équilibre carbone/azote, air/ eau. Quesako ???

Tout de suite, vous vous dites “Mais attends, ça doit amener des bactéries dans ton compost, non ?” Hé ben non ! Si le compostage a lieu pendant un an, on estime que les germes ne survivent pas et qu’il sont bouffés par les autres micro-organismes du compost. La chaleur générée par le compost permet effectivement de détruire les germes éventuels.

Pas convaincu(e) ? Dois-je vous rappeler que vos matous (ou ceux des voisins … c’est pire encore!) font depuis la nuit des temps leurs besoins dans la terre des jardins mais aussi des potagers. Alors les risques, ils existent mais la probabilité est quand même mineure et pas plus élevée que ma solution !

Une autre solution : avoir un bac à compost spécifique pour la litière et/ou n’utiliser ce compost que pour les cultures non comestibles ou celles qui ne se mangent pas crues ou encore pour vos plantes.

2. La bouffe pour chat

Sujet plus que sensible … :/

Vu son vieil âge et son estomac un peu capricieux, Mademoiselle Nala doit prendre de la nourriture “spéciale” dans des sachets individuels non recyclables qui coûtent une fortune !!! Oui, vous voyez le même truc que Wiskas, Felix, mais en plus cher. Tout un temps j’allais les acheter chez mon vétérinaire (qui depuis a pu s’acheter une Porsche (non je rigoooole)).  A chaque visite, je me décomposais à l’annonce de la douloureuse … Alors, j’ai trouvé une alternative : acheter en ligne sur un site qui me permet d’acheter 4 à 5 boites en même temps à un prix moins élevé (tant qu’à faire des déchets autant qu’ils me coûtent moins chers !). Ce n’est pas la solution la plus idéale et la plus en phase avec nos choix mais en attendant de trouver mieux, on vit avec …

3. Les poils

C’est fou ce que ces bébêtes à quatre pattes peuvent abandonner derrière leur passage ! Des boules de poils un peu partout. Ça vous fait hérisser les poils de colère ! Et on en fait quoi après de ces restes de fourrure ? J’ai bien pensé à les garder pour en faire un pull mais je pense que Nala sera déjà morte avant d’en avoir suffisamment ou alors juste pour faire un pull de barbie. Sinon, je les mets :

  • soit dans mon jardin, à l’entrée de l’hiver, pour que les oiseaux puissent les utiliser pour faire leur nid
  • soit dans mon compost 🙂 – mon héros !

Et vous, vous faites comment ?

 

Publicités

23 commentaires sur « Mon chat, cet anti-Zzzzéro :/ »

  1. En effet, les animaux de compagnie et le zéro déchet ne font pas toujours bon ménage. Chez nous il y a deux chats qui fort heureusement font leur besoins dehors la plupart du temps. Pour le reste on utilise la même litière de chez Colruyt, elle est top! Et puis en rentrant dans le mode zéro déchet on a décidé de faire plaisir à nos compagnons en partageant avec eux certains restes de repas, les couennes de jambon, les croûtes de fromage. Ils contribuent donc, à leur manière, à notre nouveau mode de vie :-). Sinon ils mangent des croquettes emballées dans du plastique malheureusement… Et là pas encore de solution miracle!

    Aimé par 1 personne

  2. Moi je fais comme vous, sauf pour les poils mais c’est vrai que je vais y penser. Pour la litière, je prends des pelets qui effectivement coûte moins chers. Concernant zooplus, je commande chez eux aussi. Regardez le site allemand zooplus.de et vous ferez logiquement encore des économies. Beaucoup si vous commander pour 100 €, un peu moins en-dessous de 100€ car vous devrez payer les frais de port. Mais en général, on y gagne encore par rapport au site belge. Bonne continuation dans la lutte contre les déchets.

    J'aime

  3. Merci pour cet article! 🙂
    On a aussi un chat de 15 ans et c’est fou ce que la litière génère comme déchets! (on vit en appartement)
    Je vais envisager le changement de litière mais pas évident quand on partage le compost ^^
    Bonne continuation 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour et merci pour votre réaction. Effectivement, actuellement, j’utilise cette solution à défaut d’en trouver une qui correspond mieux à nos choix. Comme je l’explique dans mon blog, je ne fais pas fi de tout en une fois. Je teste, j’analyse et parfois je ne trouve pas la solution idéale. C’est le cas du lait et de la nourriture de mon chat. Je vais encore de temps en temps me fournir chez mon vétérinaire mais pour des raisons de coûts, je fais de temps en temps une commande en ligne. Dans ce cas, je fais une commande plus grosse (4 à 6 boites en une fois pour limiter le transport). De plus, quand je vais chez mon vétérinaire, il est incapable de me dire d’où viennent les boites qu’il commande. Il se peut que celles-ci viennent également d’Allemagne et plus que probablement, qu’elles soient livrées via DHL, UPS … J’en conviens, ceci n’est pas la solution parfaite mais à défaut de trouver mieux, je m’organise de cette manière.

      J'aime

  4. Re 😉
    Ici aussi le chat a sa place 🙂 Pour la litière, bien que nous utilisions des granules de bois, nous évitions de le mettre au compost, sur recommandation d’un « maitre-compost ». La raison ? Le vermifuge du chat que s’il élimine les « vers » des intestins du chat vont donc se retrouver dans ses déjections et potentiellement s’attaquer aux « vers » du compost … Dans le doute, nous jetons aux ordures ménagères mais votre témoignage nous requestionne sur le sujet 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Je viens de lire votre article. Super bien ! Nous vivons exactement la même situation : 4 chats, 4 chiens et une tonne de poils. Pour la litière et l’alimentation, je commande aussi via le net (Zoo+). Assez pour tenir un mois minimum.
    La litière à base de copeaux de bois, c’est super. Attention : il y a une différence par rapport aux granulés de chauffage. Il y a en effet, dans la litière, un produit spécial (genre gel comme pour les plantes) qui fait que l’urine ou autre s’agglomère et on peut alors enlever régulièrement et facilement les « boules » ainsi formées. Pas de danger pour le compost. Faites le test en prenant une pincée de litière (propre !) et mouillez vos doigts : ils collent.
    Pour les poils, je fais des petits paquets que je place à des endroits stratégiques dans notre jardin. Il faut voir la ruée en période de nidification. D’ailleurs, quand je retrouve un nid délaissé, il est généreusement tapissé de poils :)))
    Visiblement, notre jardin est un camping 5 étoiles pour les moineaux du coin !
    Belle journée à vous et merci pour votre blog.

    J'aime

  6. Concernant la litière écologique à laquelle vous faites référence il me semble qu’on peut la jeter dans les wc 🙂 Par contre on utilise plus d’eau du coup c’est peut-être aussi un gaspillage d’eau… à voir si c’est mieux de la mettre dans la poubelle ou les wc (quand j’étais en appartement, je jetais cette litière dans les wc, j’en profitais lorsque je devais moi-même aller aux wc pr économiser l’eau :), ensuite, avant que mon chat fasse ses besoins à l’extérieur, je jetais ses cacas dans mes wc et la litière dans le compost).

    J'aime

  7. Bonjour Sylvie,

    Pour la litière au compost, effectivement il est préférable de faire un tas à part car les chats peuvent transmettre la toxoplasmose.

    Pour ce qui est des poils, ils sont compostables dans le compost classique ;-). Tout comme nos cheveux et nos ongles pour peu qu’ils ne soient pas teints.

    Merci pour l’article.

    Laetitia

    J'aime

  8. C’est plein de bonnes idées merci !
    Pour la nourriture, je me demandais si il n’y a pas moyen de la faire soi-même ? Du style, une pâtée majoritairement composée de viandes crues ? En cherchant sommairement sur google je suis tombé la dessus http://www.catinfo.org/docs/FrenchTranslations/MakingCatFoodFrench.pdf Cela peut peut-être donner une base de réflexion sur le sujet de l’alimentation ‘maison’.

    J'aime

    1. Bonsoir, la litière de silice est naturelle si elle est pure (pas de déo dedans, etc.). Par contre, elle n’est pas compostable et biodégradable. C’est en réalité du sable … Il vaut donc mieux utiliser des copeaux, de la sciure ou des pellets de bois.

      J'aime

  9. Hello, j’ai 7 chats, autant dire que le zero déchet et eux, c’est pas possible… la litière Love Cat est OK mais les 7 nains sont aux croquettes que j’achète en sacs de 10kg. A part ce sac volumineux en terme de recyclage et tout plastique, on y est presque. Je me vois mal cuisiner de la viande et du riz pour mes loulous, trop compliqué et pas sur qu’ils apprécient.

    J'aime

  10. Bonjour,
    Nous utilisons des copeaux de bois de la scierie pour la litière du chat, les même que pour nos toilettes compost. Pour les odeurs on asperge un peu de fleur d’oranger. Le seul ennui est qu’il faut la vider et nettoyer au vinaigre après chaque vidange. C’est moins coûteux, plus fastidieux, mais nous semble plus hygiénique de vider la litière régulièrement.
    Merci pour votre blog 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s